Les patinoires de nos villages

Par Journal Haute Côte Nord 12:00 AM - 18 février 2016
Temps de lecture :

Patinoire de Portneuf

Forestville – Bien que leur vocation ait évolué au fil du temps, les patinoires extérieures de nos petites municipalités sont, encore aujourd’hui, des lieux de rassemblements, de rendez-vous sportifs, amicaux ou amoureux. Autrefois supportées financièrement par quelques mécènes, le clergé et les compagnies-colonisatrices, les patinoires sont devenues avec l’air du temps, un choix de société pour certains, un fardeau supplémentaire imposé aux contribuables pour d’autres. Votre journal vous livre un tour d’horizon des patinoires et anneaux de glace mis à la disposition des résidents de la Haute-Côte-Nord. Aussi, grâce à la généreuse collaboration de Nataly Brisson, un retour dans le passé, en texte et images, sauront vous imprégner de l’ambiance compétitive de l’époque d’après-guerre.   

Marie-Eve B.Théberge et Shirley Kennedy

Les Escoumins

C’est depuis 5 ans environ que les citoyens de la municipalité des Escoumins peuvent profiter de ce loisir d’hiver qu’est le patinage extérieur. La mise en place d’un anneau de glace relève d’une collaboration entre les Chevaliers de Colomb et la municipalité, cette dernière souhaitant combler un besoin ressenti auprès des citoyens. L’entretien de l’anneau est assuré par les Chevaliers de Colomb et les employés municipaux, ce qui n’occasionne aucun coût  supplémentaire à la municipalité. De part sa nature, l’anneau de glace est réservé au patinage libre. Toutefois, du hockey bottine peut occasionnellement avoir lieu dans un espace adjacent. La réalisation de l’anneau de glace dépend, année après année, de Mère Nature : ne disposant pas d’un espace bétonné où le concevoir, le sol doit donc être bien gelé pour que l’eau se transforme en surface glacée. De la pluie ou un réchauffement subit durant l’hiver rendent ainsi le contrôle de la glace fort difficile, voire impossible. Situé sur le terrain de soccer de la municipalité, l’anneau de glace est l’un des lieux où se déroulent les activités de la journée familiale Sors tes parents et viens jouer dehors, organisée par les Chevaliers de Colomb. Pour l’occasion, des glissades sont construites à proximité de l’anneau.

Essipit

Pour le secteur ouest de la Haute-Côte-Nord, il semble bien qu’Essipit ait la plus vieille tradition de patinoire extérieure. Cette dernière, située tout près du Centre communautaire montagnais, existe depuis 1987 et a été refaite il y a 4 ans après 3 années de fermeture en raison de la désuétude de l’installation. Accessible entre 10 et 14 semaines par hiver, l’entretien de la patinoire occasionne des frais se situant entre 800 $ et 900 $ par semaine. L’entretien de la glace est attribué à contrat par Essipit tandis que les responsables des Loisirs s’occupent de sa gestion en plus d’assurer une présence régulière. Cette année, il n’y a pas de responsable sur place lors des heures d’ouverture de la patinoire, une nouvelle formule en essai pour cet hiver. La patinoire est ouverte de 16 h 30 à 21 h les soirs de la semaine et de 11 h à 22 h la fin de semaine et les jours fériés. Ici, un horaire détermine les heures réservées au hockey et au patinage libre. Finalement, la patinoire est aussi l’hôte de la Classique Hivernale, le rendez-vous annuel des hockeyeurs à Essipit.

Les Bergeronnes

Depuis 2005 déjà, les citoyens de Bergeronnes ont accès à une patinoire extérieure située derrière la polyvalente des Berges. Cette patinoire, munie de bandes et de buts de hockey, est accessible tous les jours jusqu’à 23 h. Pour cette patinoire, aucun horaire n’est édicté concernant les heures réservées au hockey ou au patinage libre. La courtoisie des utilisateurs est donc de mise. La réalisation et l’entretien de cette patinoire, sous la responsabilité des employés municipaux, entraînent des coûts d’opération d’environ 7 000 $ par année. Lors de la relâche étudiante en mars, des glissades sont généralement construites à proximité de la glace pour le plaisir des jeunes et moins jeunes.

Sacré-Cœur

À Sacré-Cœur, une patinoire extérieure existait jusqu’en 1990 sur la rue Lévesque. Depuis la construction du Centre sportif de la municipalité, les amateurs de patinage ont rendez-vous sur la glace intérieure du Centre où ont notamment lieu des pratiques de hockey et des cours de patinage artistique.

Tadoussac

Depuis quelques années déjà, Tadoussac possède également une patinoire extérieure qui est située à côté du bâtiment des loisirs. Cette dernière est ouverte en tout temps et, tout comme aux Bergeronnes, il n’y a pas d’horaire pour le hockey ou le patinage libre. L’entretien de la patinoire, qui coûte environ 4 000 $ pour la saison, est donné à contrat par la municipalité tant pour l’arrosage que le déneigement. Des activités spéciales, ponctuelles, sont à venir au cours de l’hiver pour la patinoire de Tadoussac.

Leur évolution d’hier à aujourd’hui

Colombier

Née sur la rivière Colombier, anneau de glace et transformée en patinoire sur fond de béton en 2013, la patinoire de Colombier n’a rien à envier aux autres installations du territoire. « Auparavant, les citoyens avaient accès à un anneau de glace sans bandes ni fond de béton. Certaines années, la température ou le manque de bénévoles qui en assuraient l’entretien, rendaient impossible » explique l’agente de développement de Colombier, Johannie Michaud-Gaudreault. Toutefois, de l’anneau de glace à la nouvelle patinoire extérieure 2.0 d’une superficie de 10 500 pieds carrés, la contribution bénévole est toujours de mise à Colombier. À chaque année, la Municipalité débourse environ 1 000 $ pour l’entretien et les assurances.

La Commission scolaire de l’Estuaire contribue pour l’éclairage tandis que l’organisme Les Loisirs Colombier paie les frais de déneigement. Ouverte en tout temps, la patinoire ne fait pas l’objet de surveillance particulière bien que l’employée des Loisirs Colombier surveille jusqu’à 20 h 30 et la Maison des jeunes de Colombier prend le relais lors de ses heures d’ouverture. Les lumières ferment à 22 h.

Forestville

Le Golf Le Méandre a installé une patinoire extérieure pendant quelques années mais depuis cette saison, la patinoire n’est plus. Malgré une entente avec la Ville, l’organisme a décidé de ne pas offrir le service cette année, en raison des coûts que cela implique. La Ville a décliné l’offre du Golf le Méandre de se procurer les bandes, alléguant que le Complexe Guy-Ouellet de Forestville offre des plages horaires disponibles pour toute la population.

Portneuf-sur-Mer

La patinoire de Portneuf-sur-Mer a connu ses heures de gloires à l’époque de la Consol et de l’ère des hockeyeurs dignes de renom tels les Jean-Marie Delaunay et Bob Légaré. Encore aujourd’hui, l’infrastructure est toujours aussi populaire et implique une somme qui avoisine les 15 000 $ annuellement pour assurer son entretien, sa surveillance ainsi que les services qui s’y rattachent.

Très achalandée puisque le chalet des sports héberge la Maison des jeunes, la patinoire fait partie des acquis de l’endroit, de par son histoire et l’héritage légué par les générations antérieures.

Partager cet article