Nathalie Ross, fondatrice du Chœur Les gens de mon pays et de l’Odyssée artistique : le cœur culturel de la Haute-Côte-Nord

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 08 juillet 2016
Temps de lecture :

Les Bergeronnes – Notaire à l’étude Nathalie Ross notaire depuis 16 ans, la directrice musicale et fondatrice du Chœur Les gens de mon pays a la musique dans le sang. Déterminée, rigoureuse et passionnée, Nathalie Ross a fondé il y a dix ans, l’Odyssée artistique, organisme qui présente les Jazz sous la lune et le Festival intime de musique classique. Professeur de piano, elle siège également sur le conseil d’administration de la corporation touristique des Bergeronnes. Entrer dans l’univers de Nathalie Ross, c’est comme entreprendre un voyage vers une destination exotique. Entrevue avec le cœur et l’âme du Chœur Les gens de mon pays et de l’Odyssée artistique.    

Comment s’est passée votre jeunesse?

Une belle et heureuse jeunesse. avec tout plein de liberté, de confiance et de responsabilités. Beaucoup d’amis et un frère complice. Un village comme terrain de jeux. Et toujours la présence de la musique et la création de spectacles en groupe.

Êtes-vous native des Bergeronnes?

Oui

Quel a été votre parcours académique?

Je détiens un diplôme d’études collégiales en arts et lettres du Cégep de Chicoutimi, je suis bachelière en droit est diplômée en droit notarial de l’Université Laval, bachelière en enseignement préscolaire et primaire de l’Université de Chicoutimi et je suis diplômée du Conservatoire de musique de Chicoutimi, principalement en interprétation à l’orgue et en interprétation au clavecin

Que faites-vous dans votre quotidien au boulot?

Je suis notaire.

Vous dirigez le chœur régional Les gens de mon pays ainsi que Les jeunes gens de mon pays. Est-ce que la jeunesse est toujours intéressée par le chant choral?

Les jeunes sont curieux et avides de découvertes. La jeunesse s’intéresse à tout, ce qui fait qu’ils peuvent tous, à un moment ou à un autre, être intéressés au chant choral. Maintenir l’intérêt, voilà  ce sur quoi il faut travailler afin que le jeune qui s’intéresse au chant choral (ou à toute autre activité) persévère et puisse s’accomplir et grandir en réalisant une activité qu’il aime et qui lui fait du bien. Avoir un entourage qui apprécie son travail, des parents qui l’encouragent et le soutiennent, des amis qui le respectent dans son choix, tout cela fera que le jeune s’épanouira et deviendra un Humain avec un grand H.

L’odyssée artistique est un projet qui vous tient à cœur.  Est-ce difficile de vendre la musique classique en Haute-Côte-Nord?

Depuis 10 ans, l’Odyssée artistique réalise des activités culturelles originales  qui font progresser la musique classique et la musique jazz sur le territoire de la Côte-Nord. Aborder la musique classique sous différents angles, la joindre à un autre élément culturel, surprendre l’auditoire, toutes ces façons de faire font en sorte que la musique classique prend un peu plus de place en Haute-Côte-Nord. Certes, la musique classique est à démystifier et ça peut sembler un travail colossal. Mais c’est un travail d’éducation, et éduquer, c’est un travail de longue haleine.

Il existe toutes sortes de musique classique, comme il y a différents genres de musique populaire ou musique jazz. On peut aimer un style de musique classique et ne pas en aimer un autre, mais on ne peut pas dire qu’on n’aime pas la musique classique… à moins de l’avoir toute écoutée! Moi, par exemple, je préfère de loin la musique de l’époque baroque tandis que celle de l’époque romantique m’attire beaucoup moins. C’est une question de goût. Et il faut goûter pour savoir si on aime…

Vous êtes très impliquée au niveau culturel dans votre municipalité et même au-delà. Est-ce que notre rapport à la culture a changé au cours des années?

J’aime croire que les gens de la Haute-Côte-Nord n’ont pas le même rapport à la culture aujourd’hui qu’il y a 10 ans. Une plus grande diversité dans l’offre culturelle, des produits qui favorisent le développement du sentiment d’appartenance, qui mettent en valeur le patrimoine naturel de la région, un public plus «actif», plus impliqué, des spectateurs devenus participants, des artistes plus disponibles,… Oui, je crois que notre rapport à la culture a changé pour passer de «spectateur-artiste-prestation» à «participant-créateur-expérience».

De quoi êtes-vous la plus fière?

D’avoir contribué, par la fondation de l’Odyssée artistique et du Chœur Les gens de mon pays, à créer une énergie nouvelle en Haute-Cote-Nord, une synergie avec les gens de la région. Je suis  heureuse et fière de voir le bonheur dans les yeux du public. C’est quelque chose de très touchant.

Vous avez une baguette magique qui vous donne tous les pouvoirs. Quelle est la première chose que vous faites?

Une des premières choses que je ferais: Je construis une Maison des arts, pour les artisans et les artistes, en forme de piano à queue et guitare, aux Bergeronnes sur le Bord du fleuve . Le bâtiment attirera les gens par sa situation extraordinaire, son architecture exceptionnelle, et par les gens qui l’animeront avec leur esprit créatif. On y viendra pour visiter, s’y ressourcer, ou simplement pour contempler. Et les artistes et artisans auront un endroit pour vivre uniquement de leur art.

Quels sont vos qualités et vos défauts?

Défauts : je tiens à mes opinions, perfectionniste, dispersée dans mon quotidien à la maison, pas toujours à l’heure, peur du ridicule
Qualités : je tiens à mes opinions, perfectionniste, fille de projets, fonceuse, fidèle à moi-même, à mes croyances, à mes amours, à mes amitiés, j’aime tout ce qui est beau. J’ai confiance en l’humain. Je déteste l’imposture.


 

En bref

Votre âge :  j’ai 54 ans, je suis capricorne, ascendant capricorne, mon signe chinois est le buffle (tout plein de cornes).

Lieu de résidence : Les Bergeronnes

Famille : Ma famille se compose de mon amoureux, mes deux enfants, ses cinq enfants, nos deux petits-enfants, ma maman et mon papa, mes frères et ma sœur, leurs conjoints, mes amis, l’humanité.

Musique : j’écoute du jazz ou de la musique francophone française et québécoise, j’adore la musique latino, et pour le classique, je préfère la période baroque avec la musique  du grand Jean-Sébastien Bach.

Loisirs : travailler sur le parterre dans les fleurs, les plates-bandes et le jardin, prendre un verre sur ma galerie, prendre un café  et refaire le monde en discutant avec des amis, prendre une marche avec mon amoureux, n’importe où; faire la folle avec mes petits-enfants, manger un cornet de crème glacée, jaser avec mes enfants, être en famille, lire, jouer de la musique, chanter avec des amis.

Partager cet article