Une fin triomphale pour la Randonnée Jimmy Pelletier

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Une fin triomphale pour la Randonnée Jimmy Pelletier
Près d’une vingtaine de cyclistes de Baie-Comeau et des environs ont pris part à cette belle aventure sportive et humaine et posent fièrement en compagnie de leur dynamique compatriote.

Baie-Comeau – La 2e édition de la Randonnée Jimmy Pelletier a pris fin sur une note triomphale, le samedi 2 juillet dernier, dans le stationnement du centre Henri-Desjardins.

Après cinq journées de labeur et d’efforts intenses, les cyclistes impliqués (près de 70 au total) ont complété leur mission de 700 kilomètres devant plusieurs dizaines de supporteurs, parents et amis venus à leur rencontre pour les saluer et leur rendre hommage.

La conclusion de cette aventure a, une fois de plus, été touchante et émotive grâce au travail de toute une équipe, mais également au courage et à la ténacité du Baie-Comois  d’origine, qui a de nouveau relevé son défi avec éclat.

Couronnée de succès, cette deuxième reprise permettra, du même coup, de remettre un montant global de 100 000 $ aux différentes causes concernées (Adaptavie et Patro Roc-Amadour), dont une somme de 20 500 $ versée au profit de Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan ainsi qu’à l’Association régionale des loisirs pour les personnes handicapées.

Réussite

Confrontés à un tout nouveau parcours, les participants de l’édition 2016 ont complété leur défi, mais ont dû affronter des obstacles de taille, particulièrement lors de la deuxième étape reliant St-Siméon à Ville Saguenay.

La pluie battante et les nombreuses montées signalées sur la route 170 n’ont pas rendu la tâche facile. « C’est assez spécial. À un certain moment, nous avons affronté trois côtes d’affilée et cela n’a pas été évident », a reconnu le personnage principal de cette grande randonnée.

Rempli d’émotions lors de son allocution finale,  Jimmy Pelletier affichait beaucoup de soulagement après avoir vécu des moments lourds et inquiétants au cours des derniers mois.

Opéré au dos à deux occasions depuis le début de la nouvelle année, l’homme de 39 ans a, une fois de plus, fait fi de l’adversité pour atteindre son objectif. « Je me suis retrouvé sur la table d’opération à deux reprises et, à chaque fois, je disais à mon médecin que je devais rouler 700 kilomètres et qu’il fallait que je sois rétabli », a rappelé l’athlète paraplégique avec conviction.

Modèle

Comme l’an dernier, plusieurs cyclistes de Baie-Comeau et des environs (près d’une vingtaine) ont pris part à l’événement et ont de nouveau supporté leur dynamique compatriote dans cette belle aventure sportive et humaine.

Championne de la planche à neige et double médaillée olympique, Dominique Maltais a également roulé les 700 kilomètres et a savouré chaque instant de cette expérience mémorable. « Cela a été une semaine merveilleuse et je suis vraiment comblée. Je recommande cette expérience à tout le monde », a commenté l’Olympienne originaire de Petite-Rivière-St-François.

Impliquée dans deux étapes l’an dernier, Mme Maltais a été en mesure de se libérer pour accompagner son grand ami jusqu’au bout. « Jimmy. C’est Jimmy et tout le monde devrait avoir un Jimmy dans sa vie », a résumé la belle ambassadrice avec admiration.

Mandat

Partis de Lévis en direction de Baie-Comeau, les adeptes de tous les coins du Québec ont de quoi être fiers après avoir réalisé ce mandat, qui vise à transmettre un message d’espoir aux jeunes en difficulté et aux personnes handicapées.

Victime d’une vilaine chute à la fin de la seconde étape, le Baie-Comois Jimmy Thompson (il réside aujourd’hui à Trois-Rivières) a été contraint à l’abandon en raison de quelques côtes fracturées. À l’arrivée officielle, tous les membres de sa nouvelle famille ont eu une pensée spéciale pour lui et nous profitons de ce reportage pour lui souhaiter un prompt rétablissement.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des