Le Centre Sylvicole de Forestville : déjà 30 ans d’existence

Par Jacqueline Richer 12:00 AM - 24 août 2016
Temps de lecture :

La direction et les employés ont invité les élus de la région ainsi que des anciens employés à venir visiter le site de production du Centre Sylvicole de Forestville (CSF) dans le cadre de l’activité qui soulignait les 30 ans d’opération de la pépinière

Forestville — Le 12 août dernier, la direction et les employés ont invité les élus de la région ainsi que des anciens employés à venir visiter le site de production du Centre Sylvicole de Forestville (CSF) dans le cadre de l’activité qui soulignait les 30 ans d’opération de la pépinière.

Le CSF est né en 1986 et au fil des ans, la qualité de sa production n’a cessé de croître. En fait, le CSF se classe parmi les 5 meilleures pépinières privées au Québec pour sa qualité selon les données du ministère de la  Forêt, de la Faune et des Parcs du Québec. Le CSF occupe une place importante de l’économie de Forestville et de toute la région. Il crée 40 emplois et investit plus d’un demi million de dollars annuellement dans le milieu.

Selon Daniel Bélanger, président du conseil d’administration : « Les défis pour l’avenir sont là et nous en sommes conscients : Recrutement des ressources humaines, maintien et augmentation de la qualité de nos produits, contrôle des coûts. Par contre, nous sommes positifs envers l’avenir, nous investissons à chaque année et demeurons à l’affût de toutes les opportunités de développement ».

Le CSF produit annuellement de 10 à 12 millions de plants destinés au territoire public et privé de la région de la Côte-Nord, du Lac-St-Jean et de Québec. Les différentes essences sont de l’épinette noire et blanche, du mélèze et du pin et en différents formats de contenants en fonction des besoins de la clientèle.

La mairesse de Forestville, Micheline Anctil, a souligné l’apport économique et l’expertise unique apportées à la région par le Centre sylvicole de Forestville lors de la séance régulière du conseil municipal du 16 août dernier.  Le CSF est propriété de La Société d’exploitation des Ressources de la Vallée.

 

Partager cet article