Les Boulamites Escoumins-Essipit couronnées championnes

Par Sandro Célant 12:00 AM - 29 septembre 2016
Temps de lecture :
Les joueuses des Boulamites des Escoumins-Essipit ont livré un duel très serré aux« Fire Girls » de Kiki Café de Baie-Comeau en grande finale de la balle donnée, classe B.

Les joueuses des Boulamites des Escoumins-Essipit ont livré un duel très serré aux« Fire Girls » de Kiki Café de Baie-Comeau en grande finale de la balle donnée, classe B.

Baie-Comeau – La 2e édition du tournoi de balle Ghislain-Tremblay de Chute-aux-Outardes a couronné quatre équipes de la région. Parmi elles, la formation féminine Les Boulamites des Escoumins-Essipit qui a remporté dans la classe B.

Échelonnée sur quatre journées, la compétition populaire a regroupé 26 formations (quatre de plus que l’an dernier), qui ont offert pas mal d’action sur le terrain ensablé de la municipalité.

Huit alignements sont parvenus à atteindre l’étape ultime dans leur division. Les représentants de Pessamit ont dominé la récolte des honneurs et se sont approprié deux des quatre trophées à l’enjeu.

Les joueuses amérindiennes ont connu du succès en section féminine. Dans la grande finale de balle donnée, classe A, les filles de l’Apunekut en ont profité pour détrôner les championnes en titre, les représentantes du « Salon Beauté Divine » de Sacré-Cœur.

Classe B

En classe B, les Boulamites des Escoumins-Essipit ont fait preuve de sang-froid avant de se faufiler de justesse, avec un seul point d’écart, face aux « Fire Girls » du Kiki Café de Baie-Comeau.

Du côté masculin, les deux finales au programme ont présenté des scénarios similaires, qui se sont soldés par des triomphes décisifs des deux formations couronnées l’an dernier.

À la balle donnée, les Red Sox de Pessamit sont revenus à la charge avec un gain décisif face aux « Bench Warmers » de Forestville et n’ont jamais été menacés.

Champions en titre dans la section balle rapide, les Monarques n’ont pas perdu de temps non plus face aux Barbares. La rencontre ne s’est même pas rendue à la limite des cinq manches en raison de l’écart de dix points entre les deux équipes.

Principaux coordonnateurs de l’événement, Mathieu Ouellet et sa conjointe Diane Létourneau ont dressé un bilan positif, qui permettra de verser un montant d’environ 2 000 $ à la Maison des jeunes « Le Spoth » de Chute-aux-Outardes.

Tout en remerciant les bénévoles et commanditaires, M. Ouellet en profite pour s’excuser auprès des Red Sox (Jean-Marc Vollant) et des Barbares (Mikael Girard) pour le petit imbroglio signalé dans l’attribution des bourses officielles.

Partager cet article