Retombées importantes pour Tadoussac

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 30 septembre 2016
Temps de lecture :
Le Boréal

Le Boréal

Tadoussac – La semaine dernière, le bateau de croisière internationale Le Boréal s’est arrêté pour deux escales à Tadoussac, soit les 19 et 23 septembre.

, un habitué de la baie de Tadoussac, est effectivement revenu en Haute-Côte-Nord, pour une 5e année, avec à son bord une clientèle internationale, majoritairement de la France. C’est en tout 422 passagers et 301 membres d’équipage qui ont fait escale dans le village de Tadoussac. Malheureusement, la température n’était pas au rendez-vous mais les croisiéristes ont pu voir tous les plus beaux attraits de Tadoussac. On peut affirmer que tous sont repartis avec satisfaction de leur escale. C’est ce qui conclut en beauté la saison 2016 de l’Escale Tadoussac-Haute-Côte-Nord. D’ailleurs, au début de cette saison, Tadoussac a eu une belle nouveauté alors qu’il a accueilli le un nouveau bateau. Ce dernier avait amené 200 passagers au début du mois de juin. Rappelons que trois escales sont présentement au calendrier pour l’été/automne 2017. De plus, des discussions sont également en cours avec d’autres lignes afin d’en ajouter. Il y a aussi déjà des réservations pour 2018 et même 2019.

Retombées

Les escales des petits bateaux de croisières internationales représentent des retombées intéressantes pour Escale Tadoussac-Haute-Côte-Nord. En effet, le taux de vente d’excursions lors des escales à Tadoussac est parmi les plus élevés de l’industrie. Les activités d’observation des mammifères marins font partie des plus populaires auprès des visiteurs, mais plusieurs sont aussi très intéressés par les visites guidées du village, avec des arrêts prévus au sein de différentes institutions. D’ailleurs, Tourisme Québec évalue que 62 % des croisiéristes de luxe reviennent séjourner dans une destination préalablement visitée à l’occasion d’une croisière. Et Tadoussac en fait maintenant partie. Voici un bon moyen de faire connaître la Haute-Côte-Nord à une clientèle différente.

Partager cet article