Le temps d’attente bondira à la traverse de Tadoussac

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 06 octobre 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Les gens qui prévoient emprunter la traverse Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine lors du long congé de l’Action de grâces ont intérêt à s’atteler puisqu’ils devront composer avec un service à deux navires et non à trois comme c’est le cas habituellement.

La Société des traversiers du Québec (STQ) explique cette situation par le fait que la période de cale sèche du NM Armand-Imbeau, amorcée depuis le 6 septembre, se prolonge d’une semaine, ce qui empêche son retour à temps.

Le long week-end précédant l’arrivée de l’hiver est toujours associé à une augmentation de l’achalandage sur les routes, donc à la traverse de la rivière Saguenay. C’est pour cette raison que l’horaire est toujours bâti en fonction d’un service à trois navires.

La porte-parole de la STQ, Maryse Brodeur, invite les gens à planifier leurs déplacements afin d’éviter la congestion prévisible de milieu de journée. Planifier, explique-t-elle, peut vouloir dire de partir beaucoup plus tôt le matin ou encore attendre en début de soirée pour prendre la route.

Pour plusieurs voyageurs de la Côte-Nord, planifier veut aussi dire de rallier Québec par un détour via le Saguenay et vice-versa lors du retour.

Un petit extra

Afin de faire face à l’affluence prévisible, la STQ devancera de 40 minutes en début de matinée la plage horaire des départs aux 20 minutes. Ainsi, les 7, 9 et 10 octobre, les traversées aux 20 minutes commenceront à 7 h plutôt qu’à 7 h 40 pour le NM Jos-Deschênes et le NM Félix-Antoine-Savard. Elles prévaudront jusqu’à 21 h 20, comme à l’habitude.

Rappelons que plus tôt le matin et dans la deuxième moitié de la soirée, les départs sont aux 40 minutes. Pendant la nuit, ils sont aux 60 minutes.

Partager cet article