Forestville en bref

Par Denis Langevin 12:00 AM - 04 novembre 2016
Temps de lecture :

(S.K.) – Les élus forestvillois envisagent la création d’un Parc des naissances sur le terre-plein de la 9e rue, presqu’en face de l’hôtel de ville. Le conseil municipal veut créer un espace vert où un arbre sera planté à chaque naissance afin de souhaiter la bienvenue au nouveau citoyen ou à la nouvelle citoyenne de Forestville. Ce projet avait été soumis lors de la consultation publique de l’administration municipale dans le cadre de sa politique familiale. La ville injectera la somme de 3 000 $ dans le projet et une demande d’aide financière a été acheminée aux instances concernées pour compléter le financement.

Excédents CAUREQ

Une somme de 7 373,84 $ a été remise à la ville de Forestville par la Centre d’appels d’urgence de l’est du Québec. Cette redistribution des excédents, fixés au prorata de chaque municipalité, consiste en une ristourne sur la contribution de chaque administration municipale qui n’a pas été utilisée. Toutes les municipalités qui contribuent au CAUREQ recevront une ristourne cette année, selon le montant injecté.

Camping Baie-Verte

Les travaux envisagés au camping de la Baie-Verte pour le traitement des eaux usées seront quelque peu retardés. En effet, l’ingénieur au dossier a constaté que les tests de sol n’étaient pas très concluants. Il faudra donc répéter le processus, ce qui eu pour effet de retarder le début des travaux dont les coûts sont estimés entre 50 000 $ et 60 000 $.

Carrière et sablière

Le conseil municipal a partagé sa satisfaction, lors de la dernière séance du 11 octobre, en lien avec l’exploitation de carrière et sablière de la ville. Avec l’installation de caméras de surveillance depuis maintenant deux ans, l’administration municipale a constaté une augmentation substantielle des revenus. En effet la ville perçoit 0,56 $/tonne à chaque fois que du matériel est chargé à partir d’une de ses carrières, un autre 0,56 $ /tonne s’il est transporté sur les routes municipalisées (selon les taux du MAMOT, ce qui est publié dans la gazette officielle et qui varie à tous les ans selon IPC Québec), ainsi qu’un autre montant déterminé selon les ententes ( entre 0,45 $ et 0,56 $ /tonne selon la matière), s’il doit être chargé ou déchargé sur un bateau au quai de Forestville.

 

Partager cet article