De la poudre aux yeux selon Action Chômage HCN

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 21 février 2017
Temps de lecture :

Portneuf-sur-Mer – Action Chômage Haute-Côte-Nord est déçu des recommandations contenues dans le Rapport sur l’examen des services de l’assurance emploi. Intitulé Les citoyens d’abord, il a été produit par un comité co-présidé par les députés Rémi Massé, Rodger Cuzner et Terry Duguid.

L’an dernier, les trois députés ont parcouru les régions du Canada rencontrant les différents intervenants de tous les milieux, dans le but de chercher des solutions liés aux problèmes des services d’assurance-emploi. Quarante réunions ont eu lieu avec plus de 200 intervenants. Ceux-ci sont d’ailleurs venus le 12 juillet 2016 à Essipit pour discuter avec des dirigeants de plusieurs entreprises ainsi que des représentants de quelques associations. « Ces gens-là ont très bien répondu et ont été réceptifs à la rencontre, mais le rapport a été une grosse déception », déclare Line Sirois, porte-parole d’Action Chômage Haute-Côte-Nord. En effet, ils ont récemment déposé un rapport avec dix recommandations, qui cependant ignorent la situation des travailleurs et travailleuses de l’industrie saisonnière. Certains sont d’ailleurs déjà confrontés à une période de trou noir qui va s’étirer pendant des mois. Mme Sirois déclare que les membres de ce comité sont passés à côté de la coche en se réfugiant derrière l’excuse que leur mandat ne consistait qu’à examiner la qualité des services de l’assurance-emploi. « On n’a pas parlé de services, mais bien du trou noir que vivent de nombreux travailleurs saisonniers dans notre région », ajoute-t-elle.

Un show de boucane?

Parmi les thèmes abordés par les recommandations, on note la prestation de services axés sur les citoyens, la mobilisation des employés de Service Canada et des processus, modernisation des technologies et l’amélioration des politiques. Le problème c’est que les trois députés ont formulé dix recommandations, celles-ci ne portant que sur la qualité des services et jamais sur la disponibilité desdits services. En effet, aucune recommandation ne vient en aide aux victimes du trou noir. « Le comité Massé-Cuzner-Duguid manifeste de belles intentions quant à la qualité des services, mais se désintéresse totalement de ceux dont l’accès à de tels services est fortement limité ou carrément refusé. Cet exercice de consultation n’aurait-il été en fin de compte qu’un show de boucane? se questionne Line Sirois. C’est inacceptable, nous n’avions pas besoin de faire le tour du Canada pour voir cette problématique. Tout le monde était parfaitement au courant », ajoute-t-elle.

Promesse de Trudeau

Déçu qu’il faille encore se battre pour défendre les intérêts des travailleuses et travailleurs de l’industrie saisonnière, Action Chômage rappelle les déclarations du premier ministre Justin Trudeau sur les ondes de CHME pendant la campagne électorale : « La réforme du régime d’assurance-emploi instaurée par les Conservateurs a été nuisible et je m’engage à la « défaire » si nous formons le prochain gouvernement, et à en « refaire » une autre. » Le seul problème, c’est que rien n’avance. « Est-ce que les bottines peuvent suivre les babines? C’est bien beau de dire qu’il y a un problème, maintenant il faut le régler », ajoute Mme Sirois.

Le temps presse

Line Sirois rappelle qu’en Gaspésie, ce sont 490 heures travaillées pour 32 semaines de chômage, tandis qu’en Haute-Côte-Nord, on exige 560 heures travaillées pour 18 semaines de chômage. Avec ses partenaires du Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC), avec divers organismes et associations régionales et avec plusieurs représentants politiques, Action Chômage Haute-Côte-Nord se joint à une vaste campagne visant à rappeler au gouvernement fédéral ses engagements vis-à-vis les travailleurs et travailleuses de l’industrie saisonnière. Et le temps presse puisque le nouveau budget sera adopté en mars : « Nous invitons le député Rémi Massé à entendre l’appel de ses concitoyens et à se joindre au mouvement avant l’échéance budgétaire, dit Line Sirois. Nous avons besoin de lui! »

Partager cet article