101 victoires pour le français fait un arrêt à Forestville

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 24 mars 2017
Temps de lecture :

Forestville – Le samedi 11 mars dernier, les députés du Bloc Québécois, Mario Beaulieu et Marilène Gill se sont arrêtés à Forestville dans le cadre de la tournée 101 victoires pour le français, qui vise à promouvoir et sensibiliser la question de la conservation de la langue française au pays.

Les rassemblements 101 victoires pour le français servent à défendre le français, à démontrer la réalité des régions et à dénoncer la volonté de l’anglicisation faite par le gouvernement libéral. Le député bloquiste de Pointe-de-l’Île, Mario Beaulieu a élaboré, lors de son point de presse à Forestville, des impacts économiques, démographiques et culturels de l’anglicisation sur les régions. Selon lui, le surfinancement des cégeps, des universités, des hôpitaux et des autres institutions anglophones à Montréal se fait au détriment du financement gouvernemental des institutions francophones dans les autres régions.

Bilinguisme institutionnel imposé

Le député a également précisé, lors de son explication, que dès l’établissement de la loi 101, le gouvernement fédéral est intervenu pour imposer le bilinguisme institutionnel au Québec et renforcer la langue anglaise. Il cite en exemple, le financement de puissants groupes de pression anglophones, tels qu’Alliance Québec et le Quebec Community Groups Network, ou par des jugements de la Cour suprême et la Constitution de 1982 imposée par le Canada anglais contre la volonté du Québec. Mario Beaulieu désire sensibiliser et mobiliser les gens des régions, telle que la Côte-Nord, contre le bilinguisme institutionnel. « Même si nous ne le voyons pas maintenant, ces démarches d’anglicisation pourraient nous atteindre très bientôt, dans les régions », déclare la député de Manicouagan, Marilène Gill. C’est pourquoi elle supporte la démarche de son collègue de Pointe-de-l’Île, dans cette initiative de tournée des petites régions du Québec.

« Du même coup, je désire rencontrer cette population, mais également la faire connaître aux autres. Il est évident que sur la Côte-Nord, on ne vit pas la même réalité qu’à Québec ou à Montréal », ajoute Mario Beaulieu. Rappelons que pour la tournée 101 victoires pour le français, le député visite la Côte-Nord (Forestville et Baie-Comeau), Gatineau, Mascouche, Ripon, Montréal et Québec.

Partager cet article