Un défi de taille pour le Ministère des transports

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 28 juin 2017
Temps de lecture :

Les Bergeronnes – La direction régionale du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) est en recherche actuellement afin de trouver un endroit pour acheminer environ 84 000 chargements de camion à benne d’argile qui seront prélevés dans le cadre des travaux de la côte Arsène-Gagnon.

Le défi est de taille pour le MTMDET dans le cadre des travaux majeurs prévus à la côte Arsène-Gagnon depuis plusieurs années. Selon ce que le Journal a appris, la première phase, soit le secteur où se trouve actuellement le chemin de déviation construit dernièrement pour détourner la circulation du glissement de terrain, est en fait composé essentiellement d’argile. Ce sont 1 260 000 tonnes d’argile qui doivent être extraites en vue des travaux qui comprennent également l’aménagement d’un pont dans ce même secteur problématique.

Site de dépôt recherché

En novembre 2016, des démarches ont été entreprises par la direction régionale du MTMDET auprès de la Municipalité de Portneuf-sur-Mer sous la forme d’une demande de consultation pour la réalisation d’un site de dépôt d’argile à proximité des aires de protection des puits d’eau potable de la Municipalité.

Après avoir informé le MTMDET de « la possible non conformité du site en question », la Municipalité de Portneuf-sur-Mer a suggéré un autre site situé dans son périmètre urbain et même fait parvenir un certificat de conformité au MTMDET.

Malgré cela, le ministère des Transports est revenu à la charge en mai, invoquant la recommandation de la MRC pour le premier site sur lequel il avait jeté son dévolu puisque celui proposé par Portneuf-sur-Mer devait faire l’objet de travaux de reboisement.

L’hydrologue consulté par la Municipalité a confirmé les doutes de l’administration municipale: le site en question représente un risque de contamination ou d’altération de la ressource destinée à alimenter la population de Portneuf-sur-Mer en eau potable ainsi que l’usine de transformation alimentaire de la compagnie Les Crabiers du Nord.

L’administration municipale a donc résolu, lors de sa dernière séance, de maintenir sa position de non conformité face au site convoité par le MTMDET.

Le directeur de l’aménagement du territoire à la MRC de La Haute-Côte-Nord, Kevin Bédard, a confirmé mardi dernier que le secteur où sera acheminé le matériau des Bergeronnes n’est toujours pas déterminé.

Monsieur Bédard a également avisé que le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports travaillait étroitement avec le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles afin de trouver un endroit adéquat sur les terres publiques.

Il a été impossible d’obtenir les commentaires et précisions du MTMDET avant d’aller sous presse.

Partager cet article