Un seul centre de transfert aux Bergeronnes

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 25 août 2017
Temps de lecture :
Les ordures de l’ensemble de la MRC, ainsi que les matières recyclables et les matériaux de construction provenant du secteur ouest, transiteront par ce futur centre de transfert. Photo à titre indicatif.

Les ordures de l’ensemble de la MRC, ainsi que les matières recyclables et les matériaux de construction provenant du secteur ouest, transiteront par ce futur centre de transfert. Photo à titre indicatif.

Les Escoumins – Le conseil des maires de la MRC de La Haute-Côte-Nord va de l’avant avec l’aménagement d’un centre de transfert des matières résiduelles qui sera situé à l’écocentre des Bergeronnes. L’avis de motion a été soumis lors de la dernière séance, annonçant ainsi un projet de règlement décrétant une dépense de 1 516 300 $.

Après avoir évalué les différentes options, à savoir l’aménagement d’un seul ou de plusieurs centres de transfert, le Service de gestion des matières résiduelles de la MRC de La Haute-Côte-Nord a finalement suggéré aux élus de procéder avec seulement un centre de transfert, notamment en raison des coûts de construction et d’opération. Les ordures de l’ensemble de la MRC, ainsi que les matières recyclables et les matériaux de construction provenant du secteur ouest, transiteront par ce futur centre de transfert. « Et cela permettra un meilleur équilibre entre le secteur est et ouest de la MRC puisque le secteur est dispose déjà de l’écocentre de Portneuf-sur-Mer pour accueillir adéquatement les chargements commerciaux de matériaux de construction », précise Julie Hamelin, responsable du Service de gestion des matières résiduelles, qui espère que le centre de transfert sera prêt d’ici la fin de l’année 2017.

Rappelons que c’est dans un souci d’économie et d’optimisation de son service de collecte et de transport des ordures ménagères que la MRC s’investit dans ce projet de centre de transfert qui devrait générer une économie estimée entre 150 000 $ et 200 000 $. Ceci pave également la voie au traitement des matières organiques qui sera effectué à partir des déchets et qui évitera ainsi la 3e collecte des matières organiques, qui s’avèrerait très coûteuse pour la population de la Haute-Côte-Nord.

C’est le maire de Colombier, Jean-Roch Barbeau, qui a signé l’avis de motion, annonçant ainsi un projet de règlement décrétant une dépense de 1 516 300 $ et un emprunt de 1 227 300 $ sur une période de 20 ans. Un montant de 289 000 $ sera prélevé à même le surplus accumulé. Cela comprend les services professionnels en génie, pour un montant total estimé à 1 516 300 $ incluant les taxes nettes, les frais et les imprévus, tel qu’il appert de l’estimation détaillée préparée par Nicolas Proulx, chargé de projet au Service de la gestion des matières résiduelles. La part assumée par chaque municipalité sera attribuée en proportion de ses ordures ménagères produites et traitées par le système sur la quantité totale traitée par ledit système pour une année.

Contrats

Le conseil des maires a également résolu d’accorder les contrats pour le chargement des matériaux de construction, rénovation et démolition à bord des remorques de type plancher mobile aux écocentres de Portneuf-sur-Mer et des Bergeronnes, à Transport R. Lamarre & Fils de Forestville (Portneuf) et Terrassement et Pavage S.L. des Bergeronnes (Les Bergeronnes) au montant de 200 $ par voyage (plus taxes).

Les contrats entreront en vigueur dès la signature et prendront fin au plus tard lorsque le montant de 24 999 $ aura été atteint. Selon les estimations du Service de gestion des matières résiduelles, les besoins sont estimés à 45 voyages par an pour chaque écocentre, ce qui signifie que les contrats seraient d’une durée de deux ans environ.

 

Partager cet article