Des suspensions et des amendes salées

Par Journal Haute Côte Nord 12:00 AM - 28 janvier 2018
Temps de lecture :

Forestville – Les conditions hivernales des premiers jours de la nouvelle année ont complètement bousillé le programme des Excavations A. Savard, de sorte que la formation ne jouera devant les siens que le 2 février prochain contre le Construction Éclair de Charlevoix.

Une période éreintante se présente donc aux hommes de Philippe Gauthier. Après Jonquière samedi dernier, les Orignaux seront une fois de plus sur la route le week-end prochain pour se mesurer au Multiconcessionnaire dans un programme double (les 27 et 28 janvier).

De bonnes performances des Nord-Côtiers dans ces 2 parties en 24 heures pourraient peut-être leur permettre de diminuer l’écart avec les meneurs au classement général.

Suspension et amendes
Si la météo a gelé les activités des Excavations A. Savard, elle n’a pas brouillé le travail du comité de discipline de la Ligue, plutôt fort occupé depuis le 15 décembre à la suite du match opposant les Orignaux au MGR Express de Jonquière. Plusieurs se rappelleront de ce troisième vingt qui avait tourné au vinaigre quand des joueurs de l’Express et des spectateurs en étaient venus aux coups dans les gradins.

La sanction la plus importante est allée à Jean-Christophe Pedneault de l’Express. Les spectateurs ne le reverront plus cette saison. Pedneault a été suspendu pour le reste du calendrier régulier et pour les matchs de fin de saison. Deux autres joueurs de l’Express (Félix Giroux et Samuel Gagnon) qui ont aussi participé aux scènes disgracieuses regarderont 5 matchs des gradins. Quant à leur entraîneur Gino Gagnon (qui a démissionné depuis), il a écopé de 3 matchs en plus d’une amende de 250 $ pour avoir retiré son équipe du jeu avant la fin de la rencontre.

Et dans le dossier de Kevin Charest, le robuste joueur des Nord-Côtiers s’était vu suspendre pour une durée de 5 matchs. Ce verdict a cependant été assoupli à 3, suite aux différents plaidoyers.

Enfin, la Ligue juge que la sécurité qui devait être assurée par les Excavations A. Savard fut inadéquate. En plus de l’amende de 300 $, l’équipe devait déposer un nouveau plan de sécurité. « Chose faite et plan accepté par la Ligue », informait jeudi dernier Stéphan Gaudreault. Le Gouverneur disait aussi être satisfait du travail de la Ligue dans ce chapitre de la courte histoire du circuit.

Partager cet article