Semaine nationale de prévention du suicide – « Parler du suicide sauve des vies »

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 03 février 2018
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La 28e Semaine nationale de prévention du suicide se déroulera du 4 au 10 février 2018 sous le thème « Parler du suicide sauve des vies ». Ce dernier rappelle qu’il est nécessaire de parler pour agir en prévention du suicide.

« Individuellement, mais aussi en tant que société, c’est en ouvrant le dialogue et en étant à l’écoute des autres que nous arriverons à renforcer le filet humain autour des gens vulnérables », dit Gladys Tremblay, directrice générale du Centre de prévention du suicide Côte-Nord (CPS). Parmi les attitudes à adopter, madame Tremblay évoque l’importance de parler de sa détresse, puisque cela permet d’aller chercher du réconfort et un soutien nécessaire pour aller mieux. De même que lorsqu’on s’inquiète pour quelqu’un, lui parler de notre inquiétude, lui rappeler qu’on est là pour lui/elle et même lui poser la question « Penses-tu au suicide? » peut véritablement aider. « Si l’on souhaite s’engager pour la cause, la prise de parole est également incontournable. Il existe des mots réconfortants et mobilisateurs, ainsi que des manières préventives de parler du sujet », ajoute Gladys Tremblay.

La clientèle masculine ciblée
Le site www.commentparlerdusuicide.com, initiative de l’Association québécoise en prévention du suicide, sera lancé le 1er février 2018 et proposera des pistes pour tous ceux qui ont besoin de parler du sujet.

Cette démarche permet de valoriser la demande d’aide en dissociant les sentiments d’échec, de faiblesse et/ou de honte qui rongent souvent la personne souffrante. Cet enjeu est d’autant plus prédominent chez les hommes. C’est pourquoi une attention particulière sera portée à cette clientèle. Il est important, en société, de contrecarrer ces impressions négatives et de transformer la demande d’aide en un geste de courage.

Actions de prévention
Dans un premier temps, le CPS s’est doté d’un nouvel outil de visibilité avec la conception d’un macaron autocollant « Je soutiens le CPS Côte-Nord ». Il est donc possible d’affiche son soutien à la cause en arborant fièrement ce macaron ou en le distribuant à ses proches et, ainsi, contribuer à la création d’un mouvement collectif aidant et rassembleur dans la communauté. Ces macarons sont disponibles gratuitement auprès du CPS Côte-Nord.

Également, un envoi massif à de nombreuses organisations en tout genre a été réalisé au début du mois de janvier sollicitant leur implication à souligner l’événement. Un cahier technique, conçu par l’équipe du CPS Côte-Nord, a été acheminé à travers la région afin de servir de guide lors des préparatifs. Ce cahier technique est également disponible sur le www.preventionsuicidecotenord.ca.

Partager cet article