L’influenza de type B fait des ravages sur la Côte-Nord

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 02 mars 2018
Temps de lecture :
Photo iStock

Photo iStock

Baie-Comeau – La Côte-Nord n’échappe pas à la propagation du virus de la grippe, qui circule allègrement partout sur le territoire. Le taux de cas positifs d’influenza de type B est même le plus élevé au Québec.

Les plus récentes données qui étaient disponibles lundi auprès de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), soit celles de la semaine se terminant le 10 février, révèlent que sur les 149 prélèvements effectués auprès de personnes présentant des symptômes grippaux, 46 cas d’influenza de type B ont été diagnostiqués pour un taux de 30,87 %.

La moyenne québécoise de cas positifs pour le virus de type B se situe à 17,64 %. Sur 18 régions, à peine trois présentent un taux au-dessus de 30 %.

Les cas positifs d’influenza de type A sont également plus élevés sur la Côte-Nord que dans l’ensemble du Québec. Il est question d’un taux de 23,49 % par rapport à une moyenne de 19,83 %. Chez nous, on parle de 35 cas positifs à l’intérieur des 149 prélèvements analysés.

Si dans la semaine du 4 au 10 février, c’est le virus de l’influenza de type B qui rendait la vie dure au plus grand nombre de Nord-Côtiers, ailleurs au Québec, c’est le type A qui demeurait le plus fréquent.

Début d’année

On se souviendra que les cas de grippe se sont multipliés pendant les Fêtes dans la région, particulièrement dans la Manicouagan et la Haute-Côte-Nord. Même qu’à Baie-Comeau, les visites avaient été restreintes à l’hôpital pendant 19 jours consécutifs au cours du mois de janvier.

À ce moment-là, c’est le virus de type A qui sévissait le plus. Pour la semaine se terminant le 8 janvier, 47 cas avaient été identifiés sur les 102 prélèvements analysés dans les laboratoires de la région, ce qui donnait un taux de 46 % de tests positifs. Il s’agissait là aussi d’un sommet au Québec.

Cette fois-ci, ce sont les cas d’influenza de type B qui sont les plus nombreux sur la Côte-Nord et l’est du territoire serait plus touché.

Partager cet article