Travaux estimés entre 60 M$ et 75 M$ – Le secteur de la côte Arsène-Gagnon enfin reconstruit

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 25 avril 2018
Temps de lecture :
C’est en 1997 que le MTMDET a entreprise la réalisation d’un plan stratégique d’intervention sur la route 138 entre Tadoussac et Les Bergeronnes. Les travaux de la côte Arsène-Gagnon permettront d’améliorer la sécurité routière et la fluidité de la circulation tout en réduisant la formation de convois, selon le ministère. Photo courtoisie MTMDET

C’est en 1997 que le MTMDET a entreprise la réalisation d’un plan stratégique d’intervention sur la route 138 entre Tadoussac et Les Bergeronnes. Les travaux de la côte Arsène-Gagnon permettront d’améliorer la sécurité routière et la fluidité de la circulation tout en réduisant la formation de convois, selon le ministère. Photo courtoisie MTMDET

Les Bergeronnes – Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) a lancé le 18 avril, l’appel d’offres en vue de la reconstruction de la route 138 secteur Sacré-Coeur-Les Bergeronnes, dont la côte Arsène-Gagnon.

Estimés entre 60 et 75 M$ en regard de l’appel d’offres, les travaux devraient s’échelonner sur une période de 3 à 5 ans prévoit la Direction des contrats de construction et de services du MTMDET.

Les entrepreneurs ont jusqu’au 30 mai prochain pour soumettre leur soumission et selon Sarah Gaudreault de la direction régionale du MTMDET, les travaux devraient débuter à l’été 2018. D’une longueur exacte de 5,6 km, le tronçon concerné permettra de diminuer et uniformiser l’inclinaison pour la pente de la côte Arsène-Gagnon sur environ 1,4 km, construire des voies auxiliaires pour véhicules lents dans les deux directions sur environ 2,5 km et construire des brise-vent pour diminuer les effets du vent sur la route. « Parralèlement, d’autres appels d’offres en lien avec ce projet seront également publiés sous peu, ajoute Mme Gaudreault. Il s’agit notamment de surveillance en géotechnique et de contrôle de la qualité des sols et des matériaux ».

Réactions

Le maire des Bergeronnes Francis Bouchard, a partagé sa satisfaction et souhaite que ces travaux majeurs soient le prélude à d’autres investissements routiers sur la Côte-Nord. « Nos routes sont très endommagées, il y a énormément de rattrapage à faire à ce niveau », a-t-il mentionné, précisant au passage que les travaux de reconstruction de la côte Arsène-Gagnon, sont attendus depuis au moins 20 ans. « En 2007, le ministère nous avait promis que ce serait terminé. Nous sommes en 2018 et ce n’est pas encore commencé…».

Rappelons qu’à la suite d’un glissement de terrain survenu à proximité de la rivière des Grandes-Bergeronnes au printemps 2017, des travaux d’urgence ont été nécessaires afin de stabiliser ce secteur problématique de la route 138.

Partager cet article