Esprit de Cantine à l’affiche

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 07 mai 2018
Temps de lecture :
La cantine Le connaisseur de Tadoussac représente tout à fait les casse-croûte québécois typiques. Photo courtoisie

La cantine Le connaisseur de Tadoussac représente tout à fait les casse-croûte québécois typiques. Photo courtoisie

Tadoussac – Le Casse-Croûte Le Connaisseur, de Tadoussac, est l’un des casse-croûtes vedettes du prochain film documentaire du réalisateur Nicolas Paquet qui fut à l’affiche dans quelques salles de cinéma en avril et qui sera de la programmation estivale télévisuelle.

« Esprit de cantine » est un film documentaire qui a été tourné dans plusieurs cantines du Québec. L’équipe de tournage s’est rendue, plusieurs étés durant, dans une dizaine de cantines au Québec, après en avoir visité plus d’une quarantaine, telles que Chez Mimi à Kamouraska et le Casse-croûte Le Connaisseur à Tadoussac. D’une durée de soixante-douze minutes, ce long métrage expose l’envers du décor et la réalité des travailleurs et travailleuses des casse-croûte en milieu rural.

Le but premier du réalisateur, Nicolas Paquet, était de mettre en lumière le dynamisme qu’on peut retrouver dans les petits milieux à travers ces endroits. Ce dernier a d’ailleurs toujours aimé travailler dans les petites communautés. De plus, ce documentaire se veut une pause au grand discours « tout va mal en région » tenu par tant de gens. Le réalisateur a donc été ravi de rencontrer Nathalie et Stéphane, les propriétaires du casse-croûte Le Connaisseur à Tadoussac, où ils ont tourné quatre fois en deux étés. Ces derniers ne s’en cachent pas, ils tentent de bonifier leur offre tout en conservant le cachet d’origine de leur établissement.

C’est à travers des gens comme eux que le message d’appartenance à sa région se manifeste le mieux selon le réalisateur. Même si la nourriture est présente dans ce documentaire, et démontre d’ailleurs qu’il y a beaucoup plus que de la poutine dans une cantine, ce qu’on perçoit réellement c’est l’ambiance qu’on y retrouve. Et on pousse encore plus le sujet en tentant de définir ce qu’est réellement une cantine. Le film « Esprit de Cantine » a été présenté l’an dernier aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) et a été distribué en salle pour quelques jours dans des cinémas de Québec, Montréal, Sherbrooke et Rivière-du-Loup. Il sera également diffusé à la télévision cet été.

Une belle visibilité

« Le réalisateur connaissait le casse-croûte de réputation et voulait démontrer deux réalités différentes dans les cantines, soit les endroits touristiques et les endroits de rassemblement », explique Nathalie Lessard, co-propriétaire du casse-croûte Le Connaisseur. Inutile d’ajouter que l’aspect extérieur vintage du casse-croûte a plus immédiatement au réalisateur. « J’ai été très emballée par le projet, car je suis passionné de ce type de commerce. Un casse-croûte c’est emblématique des régions du Québec », ajoute Nathalie. Les propriétaires se sont d’ailleurs rendus à la première au RIDM à Montréal. Ils ont également participé à l’émission de Francis Reddy, , et à la radio de Québec, FM 93, avec Ève-Marie Lortie. « Je suis très fière d’avoir participé à ce documentaire magnifique et touchant », conclut madame Lessard, qui invite les gens qui n’ont pu le voir en salle à surveiller la programmation estivale télévisuelle.

Partager cet article