La Fabrique Ste-Anne rénove Le calvaire de son cimetière

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 02 août 2018
Temps de lecture :
Le cure de rajeunissement du Calvaire est amorcée. Les travaux ont été confiés à Léonce Émond de Charlevoix, artiste et sculpteur de seconde génération qui s’est rendu en Europe afin de parfaire son art. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Le cure de rajeunissement du Calvaire est amorcée. Les travaux ont été confiés à Léonce Émond de Charlevoix, artiste et sculpteur de seconde génération qui s’est rendu en Europe afin de parfaire son art. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Portneuf-sur-Mer – La fabrique Ste-Anne de Portneuf-sur-Mer a entrepris des travaux de réfection du Calvaire, un monument important dans l’histoire du village et qui orne le cimetière depuis 75 ans

« En avril dernier nous avons demandé une subvention dans le cadre de la Politique culturelle de la MRC et son programme d’aide au patrimoine, dit Linda Gagnon, secrétaire- trésorière de la Fabrique Ste-Anne. Malheureusement, nos statues ne sont pas assez anciennes et notre projet a été refusé ».

Le calvaire, qui représente le christ sur la croix, entouré de deux personnages, subit les affres du temps et présente des signes d’effritement qui inquiètent les bénévoles de la Fabrique Ste-Anne.

C’est que ces monuments ont été érigés à l’initiative du curé Bouchard (qui deviendra Monseigneur plus tard), un homme d’église qui a joué un rôle majeur dans l’histoire de Portneuf-sur-Mer. « Monseigneur Bouchard avait lancé une quête spéciale pour payer les statues. La quête avait rapporté 40 $, ce qui équivaut à 700 $ en 2018 », ajoute Madame Gagnon.

La Fabrique Ste-Anne a donc décidé d’imiter Monseigneur Bouchard et de lancer une levée de fonds afin de récolter les 12 000 $ requis afin de rendre au Calvaire son lustre d’antan.

Les travaux ont débuté il y a quelques semaines malgré que la campagne spéciale n’en soit qu’à ses premiers jours. « La Fabrique ne veut pas prendre de chance et on a décidé de débuter les travaux quand même. Nous espérons que la population et les organismes seront généreux », avoue la secrétaire-trésorière qui sollicite la population et les organismes par la poste.

Confiés à Léonce Émond de Charlevoix, sculpteur et artiste de renommée en la matière, les travaux feront l’objet d’un suivi particulier via la page Facebook de la Fabrique Ste-Anne, qui publiera ponctuellement des vidéos afin que les intéressés puissent suivre la cure de rajeunissement du Calvaire.

Partager cet article