Retour du Programme RénoRégion – La MRC de La Haute-Côte-Nord obtient une grosse part du gâteau

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 26 août 2018
Temps de lecture :
Le Programme RénoRégion permettra à des propriétaires de la région de corriger des défectuosités majeures sur leur résidence. Photo courtoisie

Le Programme RénoRégion permettra à des propriétaires de la région de corriger des défectuosités majeures sur leur résidence. Photo courtoisie

Forestville – La MRC de La Haute-Côte-Nord obtient une enveloppe de 108 000 $ pour l’année 2018-2019 dans le cadre du programme RénoRégion (PRR) de la Société d’habitation du Québec (SHQ). Ce sont cinq municipalités et quatre MRC de la Côte-Nord qui se partagent un investissement total de 433 000 $.

Ces investissements annoncés à Sept-Iles par la ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l’Habitation Lise Thériault, ont pour objectif de soutenir la rénovation d’habitations dans la région dans le cadre du programme RénoRégion (PRR) de la Société d’habitation du Québec.

Cette somme est réservée aux propriétaires-occupants à revenu faible ou modeste des municipalités de Blanc-Sablon, Bonne-Espérance, de la Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent, de Gros-Mécatina et de Saint-Augustin qui recevront 24 000 $ chacune, alors que les MRC de Manicouagan (75 000 $), de Minganie (82 000 $), de Sept-Rivières (48 000 $) et de La Haute-Côte-Nord (108 000 $) obtiendront leur part du gâteau afin d’effectuer des travaux visant à corriger des défectuosités majeures sur leur résidence.

Le budget total de 20 M$ du PRR pour l’année 2018-2019 est réparti entre 101 municipalités et MRC qui comptent moins de 15 000 habitants. Ces dernières ont conclu une entente de gestion avec la SHQ pour la mise en application de ce programme sur leur territoire. « En maintenant cette année l’enveloppe budgétaire du programme RénoRégion, le gouvernement réitère son engagement à favoriser le développement économique et social des régions du Québec. Ce financement permettra à plusieurs personnes nord-côtières de vivre dans des conditions d’habitation plus adéquates et assurera l’intégrité de centaines de résidences privées. Cette aide financière contribuera également à l’occupation du territoire hors des grands centres » , mentionne la ministre Lise Thériault.

Faits saillants :
• Doté d’un budget de 20 M$ pour l’année 2018-2019, le PRR est administré par la SHQ et il est géré principalement par les municipalités et les MRC.

• L’aide accordée peut atteindre 95 % du coût reconnu pour la réalisation des travaux admissibles, jusqu’à un maximum de 12 000 $.

• Pour qu’un dossier soit admissible, le logement doit notamment nécessiter des travaux d’au moins 2 000 $ visant à corriger une ou plusieurs défectuosités majeures concernant les murs extérieurs, la structure, les saillies, les ouvertures, la plomberie, l’électricité, la toiture, le chauffage ou l’isolation thermique.

• Ce programme est financé en partie par le gouvernement fédéral par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

Partager cet article