Les centres de femmes s’invitent dans la campagne

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 07 septembre 2018
Temps de lecture :
Céline Casey, coordonnatrice du Centre des femmes de Forestville est également représentante régionale de la Coalition des centres de femmes de la Côte-Nord. Photo archives Journal Haute-Côte-Nord

Céline Casey, coordonnatrice du Centre des femmes de Forestville est également représentante régionale de la Coalition des centres de femmes de la Côte-Nord. Photo archives Journal Haute-Côte-Nord

Forestville – Dès l’automne et ce jusqu’aux élections d’octobre, les représentantes des centres de femmes seront actives dans toutes les régions du Québec. Elles réclament un réinvestissement massif dans les services publics et comptent faire pression sur les députés et candidats des différents partis politiques pour une meilleure justice sociale.

À l’appel de L’R et via son comité d’actions politiques (CAP-Turquoise), les centres de femmes ont planifié des actions politiques sur la Côte-Nord comme partout au Québec. « Les coupures dans les services publics et sociaux ont fait mal et les impacts perdurent encore aujourd’hui. Les politiques d’austérité et le néolibéralisme ambiant mettent à mal le filet social et fragilisent de plus en plus les conditions de vie de la population. Les impacts des politiques d’austérité sont nettement marqués chez les femmes qui sont à la fois utilisatrices et travailleuses des milieux fortement touchés par les coupures. Parmi les impacts des politiques d’austérité, il est également important de tenir compte de l’appauvrissement causé par les hausses de tarifs reliées à des besoins essentiels qui contribuent à la pauvreté de plusieurs femmes », mentionne Céline Casey, coordonnatrice du Centre des femmes de Forestville et représentante régionale de la Coalition des centres de femmes de la Côte-Nord.

Les centres de femmes souhaitent donc maintenir la pression sur les candidats en cette période charnière et faire entendre leurs voix. Cette pression se fera sous différentes formes tout au long de la campagne électorale.

L’R des centres de femmes du Québec et les centres de femmes de partout au Québec demandent au gouvernement provincial de réinvestir massivement dans les services publics, de manière à répondre aux besoins réels de la population. Le regroupement et les centres exigent une plus grande accessibilité aux services publics et un réel plan de lutte pour l’élimination de la pauvreté.

Partager cet article