Le marais salé de Portneuf-sur-Mer dans la mire du Comité ZIP

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 22 septembre 2018
Temps de lecture :
Le marais salé de Portneuf-sur-Mer et le banc de sable sont menacés par l’érosion cyclique constatée à l’embouchure de la rivière Portneuf. Photo courtoisie Comité ZIP RNE.

Le marais salé de Portneuf-sur-Mer et le banc de sable sont menacés par l’érosion cyclique constatée à l’embouchure de la rivière Portneuf. Photo courtoisie Comité ZIP RNE.

Portneuf-sur-Mer – Grâce à une contribution financière de 25 000$ octroyée par le Programme Interactions communautaires, le Comité ZIP de la Rive Nord de l’Estuaire (ZIP RNE) a entamé depuis quelques semaines une étude des différentes composantes biologiques du marais salé de Portneuf-sur-Mer et de sa dynamique côtière.

Le marais salé de Portneuf-sur-Mer s’étend entre la flèche littorale du banc de sable et le noyau villageois de la municipalité. Plus concrètement, il se situe à l’intérieur du banc à partir du kiosque touristique, d’une longueur de deux kilomètres vers l’ouest.

« Reconnu comme un milieu particulièrement productif qui engendre une abondance de ressources alimentaires profitable à une multitude d’organismes, dont les mammifères marins et les oiseaux, il représente une halte migratrice parmi les plus importantes du système laurentien. Sans oublier les nombreux services environnementaux qui viennent supporter un bon nombre d’activités économiques telles que les pêcheries, la cueillette de la mye ou l’observation de la faune », explique Carolane Valcourt, chargée de projet au Comité ZIP.

Un milieu fragile
« Le marais salé de Portneuf-sur-Mer, comme bien d’autres marais de l’estuaire maritime, a subi au cours des dernières années des pressions anthropiques et naturelles qui ont provoqué une fragilisation de certains de ces secteurs », avance Mme Valcourt.

Actuellement, le marais subit un ensablement lors des tempêtes maritimes et sa structure de protection naturelle qu’est le banc de sable, est menacée par l’érosion cyclique à l’embouchure de la rivière Portneuf et est sujette à une nette tendance à l’amincissement.

Une étude pour passer à l’action
« L’intégrité du marais étant cruciale pour assurer la santé et la productivité du milieu environnant, nous nous devons de réagir dans les plus brefs délais », ajoute Marie Karine Maltais, directrice générale du ZIP RNE. À terme, le portrait servira à rédiger un plan d’intervention comprenant des mesures efficaces et réalistes visant à assurer la pérennité du marais. Tous les utilisateurs du site en question sont d’ailleurs invités à compléter un questionnaire afin de caractériser le site et d’orienter les interventions. Le questionnaire se retrouve en ligne sur le site de la ZIP RNE (www.zipnord.qc.ca) et a déjà été distribué par la poste aux citoyens de la municipalité de Portneuf-sur-Mer.

Ce projet est rendu possible grâce au financement du Programme Interactions communautaires et de la municipalité de Portneuf-sur-Mer qui en plus de collaborer avec le Comité ZIP RNE, contribue à ce projet pour la somme de 500 $.

Partager cet article