Tranche de vie, une fresque identitaire à découvrir

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 03 octobre 2018
Temps de lecture :
Le préfet de la MRC HCN et maire de Longue-Rive Donald Perron, Anne Marengo de la Maison de la famille de Longue-Rive, l’artiste qui va piloter ce projet Rose-Marie-Gallant, Marie-France Bélanger, agente de développent culturel à la MRC et Lyne Deschênes de la Caisse du Centre de La Haute-Côte-Nord. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Le préfet de la MRC HCN et maire de Longue-Rive Donald Perron, Anne Marengo de la Maison de la famille de Longue-Rive, l’artiste qui va piloter ce projet Rose-Marie-Gallant, Marie-France Bélanger, agente de développent culturel à la MRC et Lyne Deschênes de la Caisse du Centre de La Haute-Côte-Nord. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Longue-Rive – La Maison de la famille de Longue-Rive se joint à l’artiste Rose-Marie Gallant dans le cadre du projet de médiation culturelle Tranche de vie. Une démarche exploratoire qui interroge la notion d’identité et de sentiment d’appartenance en lien avec le territoire de la Haute-Côte-Nord.

« Le projet s’échelonnera sur une période de plus de 6 mois, explique Anne Marengo, travailleuse de proximité à la Maison de la famille de Longue-Rive. Il interroge la notion d’identité et d’appartenance en intégrant une participation active de toutes les couches de la population sur l’ensemble du territoire de la Haute-Côte-Nord ».

Se définir autrement
Concrètement, Tranche de vie consiste en la création d’une œuvre collective composée de plus de 200 échantillons de laine feutrée assemblés de façon à former une fresque significative et représentative du milieu de vie des participants. L’assemblage finale se précisera au fil des ateliers selon les échantillons récoltés et la vision des participants: fresque, grande voile, teepee, la porte demeure ouverte à la créativité.

À titre de marraine du projet, la feutrière de réputation internationale Flany Nimaga, supervisera les travaux. Madame Nimaga sera de passage en Haute-Côte-Nord à la mi-octobre.

La participation citoyenne importante qu’entend atteindre Rose-Marie Gallant avec Tranche de vie, n’est pas encore arrêtée. « Ils seront rencontrés soit par petits groupes rassemblées, soit par tranche d’âge, par milieu de travail, pour groupe d’intérêt ou par tandem (parents-enfants), (grands-parents-enfants). L’exploration débutera par des échanges de point de vue, des propos, ou échanges », précise l’artiste multidisciplinaire, très enthousiaste face à ce projet dont les coûts sont estimés à 10 000 $.

Outre la Maison de la famille de Longue-Rive (1 250 $), plusieurs partenaires ont accepté de contribuer financièrement, dont la MRC de La Haute-Côte-Nord ( 8 000 $) via l’entente de développement culturel, la Caisse du Centre de La Haute-Côte-Nord (250 $), l’ex-Collectif CRÉA (916 $), l’Atelier Éco-Art (250 $) et la Municipalité de Tadoussac.

De nombreux collaborateurs ont manifesté leur intérêt à participer activement aux ateliers, dont le Centre d’action bénévole Le Nordest, la Maison des jeunes l’Entretemps de Forestville et la polyvalente des Rivières.

Partager cet article