Quand la gestion du quotidien est facilitée

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 17 octobre 2018
Temps de lecture :
Le lancement du Planificateur pour aînés a eu lieu aux Escoumins en présence de collaborateurs, membres de la Table locale et régionale. Sur la photo, Claudette Roussel présidente de la Table locale et Hélène Brochu, membre de la Table locale et directrice générale du CAB le Nordest. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Le lancement du Planificateur pour aînés a eu lieu aux Escoumins en présence de collaborateurs, membres de la Table locale et régionale. Sur la photo, Claudette Roussel présidente de la Table locale et Hélène Brochu, membre de la Table locale et directrice générale du CAB le Nordest. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Les Escoumins – La Table locale de concertation des aînés de la Haute-Côte-Nord lance un nouvel outil planificateur destiné à faciliter l’organisation des rendez-vous et activités des personnes aînées. Arrivés à l’étape de la diffusion, les membres de la Table locale visent plus particulièrement les aînés isolés, en perte d’autonomie ou qui n’osent pas réclamer des services.

Très productive depuis sa création, la Table locale de concertation des aînés présidée par Claudette Roussel des Escoumins, n’en est pas à ses premières armes en termes d’outils destinés à améliorer les conditions de vie des aînés. « À toutes les années, on se doit d’être proactifs, précise Hélène Brochu, directrice générale du Centre d’action bénévole Le Nordest et membre de la Table locale. Celui-ci est le dernier outil que nous avons réalisé pour faciliter le quotidien de nos aînés et il sera distribué à la grandeur de la Haute-Côte-Nord ».

Un outil complet

Concrètement, le Planificateur pour aînés est un calendrier adapté sur lequel l’utilisateur peut y inscrire toutes les informations importantes telles qu’activités, rendez-vous, anniversaires et tâche à accomplir. Le tout conçu pour rendre plus clair et ainsi améliorer l’organisation de l’emploi du temps. On y retrouve un contenu informatif diversifié dont à chaque mois, une citation, un jeu, un défi quelconque ou encore une recette. Différents sujets pertinents liés par thèmes y sont abordés, que ce soit la maltraitance, la fraude, etc. Il s’agit d’un instrument qui permettra à ces derniers de réfléchir, de s’amuser et d’expérimenter. Un répertoire a aussi été placé à la fin du calendrier comme aide-mémoire comprenant tous les numéros de téléphone importants pour la clientèle visée, et ce peu importe le type d’entreprise recherchée.

Diffusion

Le prochain défi des membres de la Table locale de concertation des aînés, est d’atteindre le plus grand nombre d’aînés possible avec ce nouvel outil édité à 700 exemplaires. Ces 15 personnes issues de différentes sphères touchant les aînés à des niveaux distincts, par exemple la Sûreté du Québec, la FADOQ, le CISSS Cote-Nord ou la Coopérative d’aide à domicile, assurent une représentativité dans chacune des localités de la Haute-Côte-Nord, où les aînés sont plus âgés et passablement nombreux dans certains cas, ajoute Mme Brochu. « À Portneuf-sur-Mer par exemple, il y a au-delà de 40 personnes qui sont âgées de 80 ans et plus ». À l’échelle de la Haute-Côte-Nord, 18 % de la population est aînée sur 10 000 habitants. « Et nous sommes tous d’accord pour dire qu’elles ne sont malheureusement pas toutes autonomes, avise Hélène Brochu qui envisage une diffusion à plus grande échelle du Planificateur, « puisqu’évidemment il n’y a pas 700 aînés en perte d’autonomie, donc on va y aller plus large ».

Financement

Afin de concrétiser ce projet sur lequel a travaillé la Table locale pendant un an, la Table régionale et les municipalités du territoire ont été sollicitées financièrement.

D’ici là, un suivi sera à l’ordre du jour des prochaines rencontres de la Table locale de concertation des aînés, afin de partager les réactions et commentaires de la clientèle. « Si nous n’avons pas de financement pour la 2e édition, nous en publierons peut-être un peu moins ou on les vendra à 5 $ l’unité par exemple », précise Hélène Brochu très satisfaite du produit final, fruit d’un travail de concertation de Nady Sirois et Myriam Guindon-Ross, respectivement organisatrice communautaire et travailleuse sociale du CISSS Côte-Nord, Marie-Ève Boivin et Hélène Brochu, travailleuse de milieu et directrice générale du CAB le Nordest ainsi qu’une bénévole-aînée et personne-ressource inestimable dans ce projet, Carmen Gagnon de Forestville.

Avec Karianne Nepton-Philippe

Partager cet article