Hausse des taxes pour les contribuables de Forestville

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 30 janvier 2019
Temps de lecture :
Photo archives Journal Haute-Côte-Nord

Photo archives Journal Haute-Côte-Nord

Forestville – Les contribuables de Forestville assumeront une hausse des taxes et services en 2019. Tel est le portrait des prévisions budgétaires adoptées le 21 janvier 2019 par le conseil municipal. Un budget équilibré de 7 M$, dont 400 000$ provient du surplus accumulé.

Le taux de taxation de base est passé de 1,56 $ du cent dollars d’évaluation à 1,60 $. Idem pour les terrains vagues desservis, immeubles 6 logements et plus, non résidentiel ou industriel dont le taux est haussé de 0,04 $ du cent dollars d’évaluation par rapport à l’an dernier.

Services

Les services liés aux matières résiduelles et égout subissent également une majoration des tarifs. Pour le secteur résidentiel, le service des matières résiduelles passe de 231 $ à 241 $ et le secteur commercial est fixé à 281,74 $, 10 $ de plus qu’en 2018.

Le service d’égout conserve le même taux de base à 30 $ tandis que le taux à l’unité (1 logement =2 unités) est rehaussé à 50 $ au lieu de 35 $.

Dépenses

Aucune surprise en ce qui concerne les différents postes budgétaires de la Ville, fidèles à quelques milliers de dollars près, à ceux des années précédentes. Ainsi en administration générale, un peu plus de 1 M$ y sera consacré en 2019. En sécurité publique (1 164 900 $), une hausse d’environ 100 000 $ est notée par rapport à l’an dernier, en raison de l’adhésion des Bergeronnes au sein du Service Incendie et de la quote-part de la Ville à la Sûreté du Québec qui grimpe de 4 000 $ en 2019. Le transport routier connaît également une hausse des dépenses prévues (1,2 M$ à 1,4 M$) imputables notamment aux investissements prévus à l’aéroport (clôture) et dans le réseau routier local, notamment la chaussée de la route Maritime. En raison des festivités du 75e anniversaire de la ville et de la nouvelle exposition qui sera montée au musée de la petite Anglicane pour l’occasion, la rubrique loisirs et culture passe de 873 150 $ à 942 500 $. Dans les activités d’investissements 2019, le budget consenti passe de 334 500 $ à 364 200 $. Une partie de cette hausse est attribuable aux travaux de rénovation de la façade de l’hôtel de ville de même que le bar et le bloc sanitaire de la salle Ginette-B.-Sirois du complexe Guy-Ouellet qui doivent être rénovés selon les normes actuelles.

Programme triennal des dépenses

Par ordre de priorité, l’administration municipale place l’amélioration de l’hôtel de ville en tête de liste des investissements, de même que la réfection du quai, pour lequel une somme de 6 M$ est réservée en 2019. La modernisation des stations de pompage sera réalisée pour 1,4 M$. Au complexe Guy-Ouellet à moyen terme, la ville prévoit injecter 600 000 $ sur trois ans.

Outre le bloc sanitaire et le bar de la salle Ginette-B.-Sirois qui seront revampés en 2019, des murs séparateurs sont dans les plans pour 2020 dans cette même salle, tandis qu’un ascenseur est envisagé en 2021. Suivent les projets du parc Centre-Ville où des bâtiments sanitaires et des jeux d’eau sont au programme triennal pour un total de 190 000 $ investis.

Partager cet article