Négociation avec les scieurs – Le syndicat des propriétaires forestiers a les coudées franches

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 20 février 2019
Temps de lecture :
Une quinzaine de membres ont pris part à la rencontre régionale tenue à Forestville. Ils provenaient de Sacré-Cœur, Les Escoumins, Longue-Rive, Forestville ainsi que Colombier. Ils sont 464 dispersés sur la Côte-Nord. Au terme des six assemblées de secteur, seulement 152 d’entre eux ont participé à l’exercice. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Une quinzaine de membres ont pris part à la rencontre régionale tenue à Forestville. Ils provenaient de Sacré-Cœur, Les Escoumins, Longue-Rive, Forestville ainsi que Colombier. Ils sont 464 dispersés sur la Côte-Nord. Au terme des six assemblées de secteur, seulement 152 d’entre eux ont participé à l’exercice. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Forestville – C’est un mandat clair qu’a obtenu le Syndicat des propriétaires forestiers de la région de Québec (SPFRQ) lors de la 6e et dernière assemblée de secteur tenue à Forestville le 7 février. À l’unanimité, les membres soutiennent la réorientation des négociations avec les scieurs afin de favoriser une implication accrue du syndicat dans la commercialisation du bois de sciage.

C’est sans surprise que la quinzaine de propriétaires et producteurs forestiers appuie les décisions prises par le conseil d’administration l’automne dernier, en regard du retrait du syndicat aux travaux du comité de haut niveau initié au printemps 2018 à la demande du Conseil de l’industrie forestière du Québec.

Grâce à cet appui sans réserve de ses membres, le Syndicat des propriétaires forestiers de la région de Québec entend réorienter la négociation directement avec les scieurs en se basant notamment sur de nouveaux critères pour déterminer les usines où la négociation des prix affichés doit se faire de même que la sécurité des paiements.

Un dossier qui prend de l’ampleur

« C’est un dossier régional qui a pris des proportions provinciales, lance Jacques J. Tremblay, directeur général du SPFRQ. Nous avons besoin du support de nos membres pour mener à bien cette négociation primordiale avec les scieurs qui achètent du bois sur notre territoire et pour montrer à l’industrie régionale du sciage que les propriétaires et producteurs sont mobilisés ».

Plus motivés que jamais, les propriétaires et producteurs présents aux six assemblées de secteurs, ont tous appuyé sans réserve leur organisation dans son intention d’adopter une position ferme dans ce dossier. « Nous sommes actuellement en discussion avec quelques scieurs afin de nous entendre sur de nouveaux contrats individuels de mise en marché », ajoute le président du SPFRQ, Gaétan Boudreault.

Ces négociations permettront, espère le président, d’obtenir de meilleurs prix, surtout dans une région comme la Côte-Nord où la concurrence des bois de la forêt publique est plus importante. « Pour les usines qui n’offrent pas des prix intéressants aux producteurs malgré la vitalité du marché, nous visons à négocier les prix affichés et la question des garanties de paiement demeure un point important dans nos discussions avec les scieurs », ajoute-t-il.

Délégués et administrateur élu

L’évolution des négociations individuelles et directes avec les scieurs fera l’objet d’un compte-rendu du conseil d’administration du syndicat lors de la prochaine assemblée générale annuelle qui se tiendra à Québec le 24 avril prochain. Les propriétaires et producteurs forestiers nord-côtiers y seront représentés par cinq délégués : Jacques Tremblay, Georgette Imbeault, Irène Tremblay, Jean-Marie-Bélisle et Marc Poissonnet. Charles-Arthur Dufour et Normand Brisson ont été nommés à titre de substituts. Puisqu’il a été élu à la majorité à titre d’administrateur de la région Côte-Nord, Jean-Marie Bélisle prendra le relais d’Yves Laurencelle, qui avait remplacé à pied levé monsieur Normand Brisson, contraint d’abandonner son poste au printemps 2018 pour des raisons de santé. Le mandat de M. Bélisle prendra effet lors du conseil d’administration qui suivra l’assemblée générale annuelle, afin d’élire les officiers.

Le Syndicats des propriétaires forestiers de la région de Québec représente 14 348 propriétaires et producteurs. Selon les données préliminaires de l’année 2018 divulguées par le SPFRQ, les volumes livrés par les producteurs de la Côte-Nord sont supérieurs à 37 000 m3s, ce qui représente une baisse de 16 % par rapport à 2017. La majeure partie de ces volumes est livrée à la forestière Boisaco de Sacré-Cœur. Au terme des six assemblées de secteurs, seulement 152 d’entre eux ont participé à l’exercice.

Partager cet article