La STQ dresse la table pour les prochains mois

Par Charlotte Paquet 3:27 PM - 09 avril 2019
Temps de lecture :

Parmi toutes les mesures que vient d’annoncer la Société des traversiers du Québec, il y a la prolongation de la présence du CTMA Voyageur à la liaison Matane-Côte-Nord. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – La Société des traversiers du Québec (STQ) annonce la mise en place de plusieurs mesures complémentaires pour sa clientèle de l’est du Québec dans le cadre « d’une offre de service consolidée, régulière et prévisible au cours des prochains mois ».

Dans un communiqué émis mardi après-midi, l’organisme soutient que cette offre se décline par un début hâtif de la saison des traverses Rimouski-Forestville et Trois-Pistoles-Les Escoumins, rendu possible grâce à des ententes qui viennent d’être conclues.

Le CNM Évolution devrait effectuer sa première traversée de la saison le 18 avril, plutôt que le 23 mai. Elle offrira immédiatement trois allers-retours par jour entre Rimouski et Forestville, plutôt que les deux habituels en début de saison.

Du côté de la traverse Trois-Pistoles-Les Escoumins, l’Héritage 1 doit entamer sa saison le 20 avril. Son horaire dépendra des marées, précise la STQ.

Fait à noter, l’industrie du transport lourd ne sera pas en reste avec une prolongation de l’entente avec la compagnie CTMA au sujet de la présence du CTMA Voyageur à la liaison Matane-Baie-Comeau-Godbout.

La STQ confirme aussi  le maintien de l’offre de liaison aérienne pour les piétons entre Mont-Joli, Baie-Comeau et Sept-Îles jusqu’à la fin du mois de juillet.

Le PDG par intérim de la STQ, Stéphane Lafaut, considère que « cette offre consolidée permettra à nos différentes clientèles de bénéficier de services consolidés, prévisibles dans le temps et adaptés à leurs besoins respectifs ». Il y voit aussi un moyen pour les touristes de pouvoir planifier leurs vacances estivales.

Enfin, M. Lafaut assure que les négociations se poursuivent afin d’en arriver à une entente avec le propriétaire d’un navire de relève que la STQ convoite.

Partager cet article