Forestville, encore plus municipalité amie des aînés

Par Steeve Paradis 5:00 AM - 19 avril 2019
Temps de lecture :
Voici le comité qui a mis à jour la politique Municipalité des aînés de Forestville. On reconnaît au centre la mairesse Micheline Anctil.

Voici le comité qui a mis à jour la politique Municipalité des aînés de Forestville. On reconnaît au centre la mairesse Micheline Anctil.

Baie-Comeau – Forestville vient tout juste d’actualiser sa politique Municipalité amie des aînés (MADA), qui datait de 2014. Cette nouvelle politique, qui a sa vie propre en dehors de la politique familiale, plus large, répondra mieux aux nouvelles attentes en matière de services à offrir aux aînés, espère-t-on.

« Cette politique est le produit d’une démarche très importante avec tous les organismes du milieu. Elle reflète les besoins et les réalités », a fait valoir la mairesse de la localité, Micheline Anctil, qui ajoute que cette politique se veut tournée vers l’avenir, dans une optique « d’amélioration continue de la qualité de vie de nos aînés ».

Avec le vieillissement de la population qui s’accentue, la politique MADA prend toute sa pertinence, d’enchaîner la mairesse, qui doit composer avec une population en décroissance.

« Il y a la population vieillissante et aussi une problématique d’exode des aînés, que ce soit pour des raisons familiales ou pour une question de services médicaux. Il faut donc faire en sorte que nos aînés puissent demeurer et vivre sur notre territoire avec tous les services nécessaires pour accompagner leur vieillissement », de souligner Mme Anctil.

La politique MADA de Forestville couvre neuf champs d’action, soit l’habitat, les loisirs, le transport, les espaces extérieurs, la communication, la participation sociale, l’inclusion sociale, la santé et les services sociaux ainsi que la sécurité.

Un long processus

La mise à jour de la politique Municipalité amie des aînés s’est déroulée de septembre dernier à avril 2019. Le comité de mise en place a sondé 220 répondants de 50 ans et plus. Les constats qui en sont sortis ont été tenus en compte par le comité afin d’élaborer un plan d’action arrimé avec les besoins.

Question de s’assurer que ce plan d’action soit appliqué, un comité de suivi a été mis en place. « Il ne reste plus qu’à concrétiser ce plan d’action audacieux, empreint d’espoir pour nos aînés », a souligné la conseillère municipale responsable du développement culturel et communautaire, Dolorès Simard.

Partager cet article