Un deuxième programme à venir – La STQ verse 391 000 $ en compensations

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Un deuxième programme à venir – La STQ verse 391 000 $ en compensations
Le député Martin Ouellet a reçu la confirmation que la Société des traversiers du Québec prépare un deuxième programme de compensations pour les clients ayant subi des préjudices financiers en raison des déboires à la traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout. (Photo : courtoisie)

Baie-Comeau – La boucle est bouclée pour le premier programme mis en place par la Société des traversiers du Québec (STQ) afin de compenser les clients affectés par des annulations de traversées découlant des déboires à la traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout.

Depuis le début du mois d’avril, 1 661 clients de la STQ se sont partagé une somme de 391 000 $ en guise de dédommagement. Il a pris la forme de cartes-cadeaux applicables sur des traversées pour 1 609 voyageurs et de crédits apportés à leur compte client pour 52 entreprises et autres organisations.

Au départ, la société avait prévu débourser jusqu’à 488 000 $. « On a affiné nos calculs au fil du temps », explique Alexandre Lavoie, porte-parole de la STQ. Les vérifications additionnelles effectuées au chapitre des clients concernés ont permis de diminuer l’enveloppe de près de 100 000 $.

Les détenteurs de cartes-cadeaux pourront les appliquer à bord du Félix-Antoine-Savard, qui doit entrer en service le 1er juin jusqu’à ce que le navire de relève permanent, le Saaremaa I, s’amène autour de la mi-juillet.

Deuxième programme

Un deuxième programme de compensations est à venir pour tous ces gens qui ont subi des préjudices en raison de la saga des traversiers. Le député de la circonscription de René-Lévesque, Martin Ouellet, se l’est fait confirmer par le président-directeur général par intérim de la STQ, Stéphane Lafaut, pas plus tard que mercredi.

Pour le moment, les grandes lignes restent à déterminer. « Le PDG devrait venir en région pour discuter du programme possible avec les intervenants », précise M. Ouellet. Les gens de la STQ sont toujours à la cueillette d’informations nécessaires à l’analyse de la situation.

Au sujet du Saaremaa I, M. Lafaut l’a assuré que tout était fait pour que le navire puisse entrer en scène entre Matane et la Côte-Nord dans les plus brefs délais. On sait que des travaux sont en cours afin d’adapter le navire. Ce souci de lui faire prendre la mer le plus rapidement possible explique d’ailleurs que certains de ces travaux, comme ceux au système électrique, attendront. Des adaptateurs seront plutôt installés bientôt afin de convertir le courant de 220 à 110 volts.

« Quant au retour du F.-A.-Gauthier que la STQ prévoit pour la mi-août, M. Ouellet préfère parler du début septembre avec tous les revirements de situation des derniers mois. « J’ai de la misère avec mon optimisme », reconnaît-il. »

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des