Un 15e anniversaire sous le signe du succès

Par Karianne Nepton-Philippe
Un 15<sup>e</sup> anniversaire sous le signe du succès
Le Congrès de médecine d’urgence en région des Escoumins, c’est en quelque sorte le bébé du Dr Mercier qui a contribué à sa mise sur pied il y a 15 ans, appuyé par une équipe dynamique.

Le Congrès de médecine d’urgence en région des Escoumins vient de franchir un cap important. La 15e édition de cet événement novateur maintenant reconnu depuis plusieurs années aux quatre coins du Québec, a reçu plus de 250 personnes, confirmant l’intérêt soutenu des médecins pour l’événement.

Il y a quinze ans, le mise sur pied du Congrès visait principalement à contrer la pénurie de médecins.

« Si on prend statistiquement les médecins qui sont arrivés dans la région, il y en a au moins un par année depuis le début de ce congrès-là », explique le Dr Rémi Mercier, cofondateur et coprésident du comité scientifique 2019.

« Peut-être pas juste à cause du congrès, mais le congrès sert de carte de visite pour voir la région. Ça donne un prétexte pour venir visiter les lieux et de voir l’ambiance qui règne au niveau des équipes médicales », ajoute celui pour qui le congrès représente un accomplisement exceptionnel du milieu.

Même si le congrès est une réussite année après année et que les ateliers et conférences continuent d’être diversifiés et intéressants pour les étudiants en médecine, Dr Mercier rappelle qu’il est tout de même important de souligner le manque criant de médecins dans l’ensemble des localités de la Côte-Nord.

Un congrès à la page

La question des drogues émergentes a fait l’objet d’une conférence de Dre Caroline Martin et d’une représentante de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC). Une thématique fort appréciée des participants, informés des types de drogues qui circulent présentement, la façon dont elles sont consommées, les risques de contamination qu’elles présentent et les traitements à donner en cas d’intoxication.

La commotion cérébrale dans le sport, la réanimation pédiatrique, les transferts de patients et l’adaptation de la pratique aux changements climatiques, sont autant de situations courantes qui surviennent dans les urgences. L’échographie, un outil devenu indispensable, occupait également une large place au programme.

Même si les quatre journées du Congrès médical sont occupées en majorité par ces nombreux ateliers de formation, l’organisation prévoit également des activités permettant de profiter de l’endroit unique que sont Les Escoumins. Sorties en mer, croisière aux baleines et activité de plongée sous-marine ont diverti tous et chacun.

Le clou du 15e était certes la conférence de Mario Cyr, plongeur professionnel et photographe, qui a partagé ses magnifiques histoires dans le cadre d’un souper gastronomique.

Le congrès s’est terminé avec la promesse d’une 16e édition en 2020. « Pour le congrès, on vise toujours d’une année à l’autre à poursuivre, puisque c’est extrêmement positif pour la région et pour toute la province », conclut fièrement le Dr Mercier.

Avec Shirley Kennedy

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des