Aide aux médias : Québec allonge 50 millions par année

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Aide aux médias : Québec allonge 50 millions par année
Le gouvernement aidera les médias écrits pour compenser la baisse des revenus publicitaires.

Le gouvernement de François Legault a annoncé un nouveau plan d’aide de 50 millions par année d’ici 2023-2024 pour soutenir les médias écrits, qui sont en crise en raison d’une baisse importante des revenus publicitaires.

Ce plan d’aide permettra d’assurer la stabilité de ce secteur économique important. Québec accordera un crédit d’impôt de 35 % sur les salaires versés, jusqu’à concurrence de 75 000 $ par salaire. Le crédit d’impôt ne sera pas limité dans le temps. À cette mesure, il faut ajouter un allègement des coûts pour le recyclage du papier pour les journaux imprimés, une mesure de 6 millions de dollars environ.

« Le plan d’aide que nous annonçons aujourd’hui s’inscrit dans une approche équilibrée, a mentionné le ministre des Finances, Éric Girard dans un communiqué. D’une part, il vise à donner aux médias écrits du Québec une marge de manœuvre financière qui leur permettra de faire face à la crise à laquelle ils sont confrontés, en raison notamment des importantes baisses de revenus publicitaires enregistrées au cours des dernières années. Nous voulons les accompagner dans la transformation de leur modèle d’affaires, nécessaire à leur viabilité. »

« Nous sommes conscients du rôle des médias d’information au Québec et sensible à la crise qu’ils vivent, a commenté le ministre des finances, Éric Girard lors du point de presse. Les mesures sont justes pour l’ensemble de l’industrie. Les entreprises de presse doivent faire leurs devoirs en adoptant leur mandat aux réalités d’aujourd’hui. »

« Nous allons modifier le programme d’aide d’un million par année, ce qui porte le montant à 15 millions, pour supporter la transformation numérique, a soutenu la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy. Nous absorberons aussi le coût du recyclage. Je suis en mesure d’annoncer aujourd’hui, qu’à la suite de la publication du rapport de cette commission, attendu dans quelques semaines, nous dévoilerons une nouvelle politique visant le placement publicitaire gouvernemental en région. »

Le gouvernement caquiste n’a pas attendu la fin des audiences de la Commission sur l’avenir des médias pour dévoiler son plan d’aide. « Nous avons compris qu’il y avait une urgence d’agir a ajouté la ministre Roy lors du point de presse. Nous souhaitons que la presse écrite demeure forte, qu’elle continue à proposer de l’information de qualité et une diversité d’opinions pour le maintien de la démocratie. »

Plus tôt cette semaine, les Éditions nordiques ont présenté un mémoire devant la Commission qui s’était déplacée à Matane, qui tenait le même discours quant à l’urgence d’agir maintenant. Le message a donc été entendu. Les Éditions nordiques est un groupe de presse indépendant dont fait partie le Charlevoisien, le Journal Haute Côte-Nord, Le Manic et le Nord-Côtier.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des