Le Parti conservateur s’engage pour la 138

Le Parti conservateur s’engage pour la 138
Alain Rayes et François Corriveau lors du point de presse des deux hommes jeudi matin à Sept-Îles.

Le Parti conservateur s’engage à faire du prolongement de la route 138 une priorité. L’annonce a été faite jeudi matin à Sept-Îles par le lieutenant politique pour le Québec du PCC, Alain Rayes.

Nicolas Dupont

Selon M. Rayes, le chef du parti, Andrew Scheer, s’engage officiellement à régler le dossier du prolongement de la route 138 jusqu’à Blanc-Sablon.

« Je vous assure qu’il sera question de la route 138 lorsque le premier ministre Andrew Scheer rencontrera pour la première fois le premier ministre du Québec, François Legault, a affirmé M. Rayes. Un gouvernement conservateur va travailler à donner à la route 138 le statut de route Transcanadienne. »

« Je me réjouis aujourd’hui de cet appui de taille dans l’avancement du dossier de la route 138 », a ajouté le candidat du parti dans Manicouagan, François Corriveau. « C’est en étant au pouvoir qu’on pourra concrétiser et finaliser ce projet si cher aux citoyens de Manicouagan. Le Bloc québécois n’a aucune chance de le réaliser. Près d’un quart de siècle de blocage sur la Côte-Nord en a largement fait la démonstration », a-t-il enchaîné.

La députée sortante de Manicouagan, Marilène Gill, affirmait la semaine passée qu’« il n’y a pas de programme qui existe à ce sujet (la Transcanadienne). Il n’y a pas de sommes qui sont investies pour une supposée route transcanadienne. »

« Mme Gill ne maîtrise pas ses dossiers. Il y a des milliards dans les fonds d’infrastructures. C’est une question de priorité. Depuis quatre ans, elle n’a pas réussi à réaliser ce projet. Nous, on s’engage à en faire une priorité, lors de la première rencontre qui aura lieu avec M. Legault », a lancé M. Rayes.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des