Le Centre d’interprétation des mammifères marins encouragé à poursuivre sa mission

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
Le Centre d’interprétation des mammifères marins encouragé à poursuivre sa mission

Le gouvernement du Québec annonçait le 3 octobre, l’octroi d’une somme de 143 032 $ au Centre d’interprétation des mammifères marins de Tadoussac.

Cette contribution financière du provincial s’inscrit par l’entremise du Fonds de recherche du Québec aux musées de sciences qui a obtenu 3 670 810 $ afin de soutenir la mission de seize institutions muséales à vocation scientifique et technologique. Géré par le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), le Centre d’interprétation des mammifères marins pourra ainsi poursuivre sa mission et ses activités.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation Pierre Fitzgibbon, a souligné dans un communiqué, « l’apport essentiel en matière de promotion de la culture scientifique, de vulgarisation, d’éducation, de recherche, de valorisation et de conservation » de ces institutions muséales.

Il a également prévu la mise en place d’une solution de financement pérenne basée selon des critères équitables, intégrant tous les créneaux des institutions muséales.

Concept innovant

Se joignant à ses homologues du Musée Armand-Frappier et d’Exploramer, Guylaine Archambault et Sandra Gauthier, Patrice Corbeil du Centre d’interprétation des mammifères marins de Tadoussac, s’est dit enthousiaste en vue des échanges à venir dans le développement d’un nouveau concept d’un musée national des sciences éclaté sur l’ensemble du territoire du Québec.

Selon la Société des musées du Québec, les institutions muséales à vocation scientifique et technologique représentent 14 % des musées au Québec et accueillent annuellement 35 % des visiteurs.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des