Réflexion annoncée pour la pérennité du patrimoine religieux

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
Réflexion annoncée pour la pérennité du patrimoine religieux
Les infrastructures du patrimoine religieux telles que les églises, pourraient être utilisées par d’autres organisations afin d’en assurer la pérennité. Archives

L’heure est à la réflexion pour les organismes sociocommunautaires des localités de l’est de la MRC. Les représentants sont invités à prendre part à un processus de réflexion qui s’avère crucial pour la pérennité du patrimoine religieux.

Une rencontre majeure pour l’avenir du patrimoine religieux des localités de Portneuf-sur-Mer à Colombier aura lieu ce samedi 9 novembre, à la salle des Chevaliers de Colomb de Forestville. Animée par Marie-France Bélanger, agente de développement culturel à la MRC de La Haute-Côte-Nord, cette démarche est initiée par l’unité pastorale dirigée par Irénée Girard, prêtre de ces paroisses.

La rencontre sera lancée par Mgr Jean-Pierre Blais et sœur Jeanne-Mance Caron. « Mgr Blais s’est déjà prononcé sur la question des réaménagements pastoraux et la réaffectation du patrimoine religieux », affirme Irénée Girard.

Ce dernier espère que la perspective de concertation locale sera au rendez-vous. « Nous réunissons les intervenants de nos milieux en leur disant : est-ce que ça se pourrait qu’on puisse se concerter pour la réutilisation des bâtiments de la fabrique dans une perspective communautaire?»

Le prêtre s’attend à ce qu’une cinquantaine de représentants participent à cette demi-journée. Ces derniers auront ensuite la tâche de consulter leur milieu respectif afin de valider les propositions mises sur la table le 9 novembre.

Irénée Girard déplore l’arrêt des rencontres des présidents d’organismes depuis six ou sept ans. « Ces organismes desservent la même population. Alors pourquoi on ne se concerterait pas davantage pour le bien commun? », se questionne-t-il.

L’homme d’église salue l’approche inclusive de Marie-France Bélanger, qui est affectée au patrimoine culturel et religieux dans le cadre de ses tâches d’agente de développement culturel de la MRC de La Haute-Côte-Nord.

« Elle travaille de façon à bâtir des projets et d’organiser des activités pour le bien de la population », conclut le prêtre.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des