Véhicules hors route : la Côte-Nord se positionne 

Photo de Nicolas Dupont
Par Nicolas Dupont
Véhicules hors route : la Côte-Nord se positionne 
Une table régionale de concertation a été créée sur la Côte-Nord pour assurer le développement du réseau de sentiers de QUAD et de motoneige.

Une table régionale de concertation pour assurer le développement des réseaux de QUAD et de motoneiges à récemment été créée. Le directeur de Tourisme Côte-Nord, Mario Leblanc, souhaite une meilleure planification afin de retirer le plein potentiel de ce secteur d’activité.

La table de concertation réunit des membres de la Fédération des Clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) et de la Fédération québécoise des clubs de quads (FQCQ). S’ajoutent aux clubs divers acteurs économiques et politiques de la région.

« Actuellement, sur l’ensemble du parcours, de Tadoussac à Blanc-Sablon, il y a des enjeux. Parfois ce sont des tronçons qui ne sont pas complétés parce qu’il manque des ponts. Dans d’autres cas, c’est l’épuisement de certains bénévoles qui supportent à bout de bras des centaines de kilomètres de sentier avec peu de moyens » explique M. Leblanc.

Suite à la première rencontre de la table, la Minganie a été identifiée comme le tronçon le plus problématique. La surfaceuse doit être remplacée pour assurer l’entretien des sentiers. « Il y a une certaine iniquité je crois, dans la façon de répartir l’argent entre les clubs de motoneige au Québec. Il y a des clubs dans le sud qui ont une saison beaucoup plus courte, par exemple l’Estrie ou la Montérégie. Mais le mode de financement est le même », souligne M. Leblanc.

La Côte-Nord demeure une destination populaire pour la pratique de la motoneige. Or, Tourisme Côte-Nord n’est pas en mesure de mesurer avec précision les retombées économiques pour la région.

« Ça pourrait être une action de la table de concertation, de mieux mesurer les impacts économiques de la motoneige. L’hiver passé par exemple, on s’en est mieux rendu compte quand le FA Gauthier a cessé ses activités. Il y a eu beaucoup d’annulations de motoneigistes qui partaient de la Gaspésie, donc beaucoup d’annulation dans les hôtels de Forestville et de Baie-Comeau » précise M. Leblanc.

Tourisme Côte-Nord compte également renforcer ses liens avec les régions voisines, soit le Saguenay-Lac-Saint-Jean et Charlevoix.

La Côte-Nord compte un total de 1565 km de sentiers, dont 1047 km de sentiers fédérés. S’ajoute à cela la route blanche qui compte 459 km.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des