Bientôt, promis!

Par Erika Soucy
Bientôt, promis!

Il n’y a pas de bonne façon de dire « aurevoir ». C’est cliché comme formule, mais vous connaissez mon amour des clichés. J’aime les prendre à bras le corps et créer autour d’eux, les déconstruire parfois, les assumer souvent. Ceci est ma dernière chronique en ces pages et je veux prendre le temps de vous saluer comme vous le méritez, vous, chères lectrices et chers lecteurs du Journal Haute-Côte-Nord.

Quand j’ai accepté le mandat de chroniqueuse, il y a plus d’un an, ce fut avec enthousiasme. M’adresser à vous, échanger aussi, m’intéresser plus en profondeur aux enjeux quotidiens de ma région natale étaient mes motivations principales et j’avais tout mon temps pour. Le fait est que même si le cœur y est toujours, le temps et l’espace mental me manquent. Je vous respecte trop pour écrire mes chroniques sur le coin d’une table; vous méritez de l’opinion pertinente et étoffée même si, lorsqu’on m’a approchée, j’ai eu carte blanche au niveau du contenu. J’aurais pu écrire de la poésie si j’avais voulu! Quoi qu’il n’est pas trop tard…

Les kilomètres n’ont rien à voir
Tant qu’on souffle ensemble

La route est belle quand elle ouvre
Bonne pour rouler

Le vent dans le dos
Vous avez tenu ma main

Je la reprends pour vous faire signe
Bientôt promis

Pas pire, hein! Haha! Je quitte quand j’ai encore du fun, je vous jure. Et pour la suite des choses, je n’oublie pas ma Haute-Côte-Nord. Le désenclavement, le travail saisonnier et son trou noir sont des thèmes qui m’habitent plus que jamais et que j’explorerai dans d’autres projets d’envergure. Je ne peux rien dévoiler pour l’instant, mais on n’a pas fini de se voir, vous et moi.

Chères lectrices, chers lecteurs, Je vous aime.

Merci d’avoir pris le temps de me lire.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Pierre Simard Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Pierre Simard
Guest
Pierre Simard

Dommage… mais merci quand même.