Desjardins devient le présentateur officiel du Boréal Loppet

Photo de Johannie Gaudreault
Par Johannie Gaudreault
Desjardins devient le présentateur officiel du Boréal Loppet
Les cofondateurs du Boréal Loppet, Éric Maltais et Dave Delaunay, entourent le directeur de la caisse Desjardins du centre de la Haute-Côte-Nord, Christophe Rolland. Absent sur la photo : Gino Jean, cofondateur.

L’événement sportif hivernal de Forestville, le Boréal Loppet, s’est tourné vers Desjardins pour subventionner la majorité de sa 16e édition qui aura lieu le 22 février prochain.

Le départ d’Hydro-Québec comme présentateur officiel de l’événement avait causé bien des incertitudes au conseil d’administration de l’organisme.

« Le changement des clauses de la politique de financement d’Hydro-Québec a été un enjeu pour la tenue de l’édition 2020 du Boréal Loppet, mais nous avions confiance de trouver un nouveau partenaire financier », affirme Éric Maltais, président de l’organisme organisateur de l’événement depuis quatre ans.

Effectivement, le conseil d’administration a approché la caisse Desjardins locale qui a toujours contribué à la compétition de ski de fond.

« Avec Desjardins, ça été très rapide. C’était un partenaire présent depuis longtemps et il était très heureux de contribuer à la présentation de la 16e édition pour un montant de 6 500 $, dont 1 500 $ serviront aux bourses de persévérance », soutient M. Maltais.

Nouveautés

L’événement accueillera plusieurs nouveautés cette année. Un tournoi de hockey bottine sera organisé pour les jeunes derrière le restaurant Le Danube bleu. « On tente l’expérience et on est ouvert à créer des classes adultes pour les prochaines années s’il y a des intéressés », lance le président.

Le souper se tiendra au restaurant Le Danube bleu au lieu de la salle Ginette- B.-Sirois. Un igloo et des jeux gonflables seront également au rendez-vous, au plaisir des plus petits.

Compétitions

« Les mêmes courses que l’an dernier sont proposées aux participants. Nous avons également conservé le vélo des neiges qui plaît à plusieurs personnes », précise Éric Maltais. Les skieurs ont donc le choix entre 48, 32, 16, 10, 7, 3.4 et 1.7 kilomètres en style libre ou classique.

De plus, il y a la possibilité d’y participer pour le plaisir dans la catégorie randonnée non chronométrée pour les parcours de 16, 10 et 7 km. En ce qui concerne le vélo des neiges, les participants peuvent effectuer 22 ou 11 km ainsi qu’un duathlon de 16 km de ski et 11 km de vélo, individuellement ou en équipe. Le parcours de 100 km ne fait donc pas partie des activités prévues et ce, depuis neuf ans.

« Il n’est pas exclu que nous le refassions un jour puisque ça attirait beaucoup de fondeurs de l’extérieur. Il faut toutefois attendre la fin des coupes forestières de Boisaco dans le secteur », indique M. Maltais.

Pour le plaisir, une course de 1.7 km colorée est aussi à l’ordre du jour. D’ailleurs, tous ceux qui sont inscrits à un des parcours peuvent réaliser la course colorée gratuitement.

Objectif

Pour la 16e édition de l’événement, le président s’est fixé un objectif. « Nous voyons une baisse de participants depuis quelques années et nous souhaitons revenir à 200 compétiteurs en 2020, soit 50 de plus que l’an passé. Ce ne sont pas les gens de l’extérieur qui sont moins présents, mais ceux de la localité », dévoile-t-il.

Au niveau des bénévoles, le nombre se maintient d’année en année. L’événement en a besoin d’environ 75 pour réussir à offrir une belle expérience aux participants.

« Sans eux, il ne serait pas possible d’organiser une telle compétition », soutient Éric Maltais en précisant que les finissants de la polyvalente des Rivières seront mis à contribution encore cette année.

Pour s’inscrire à l’événement, il faut consulter le borealloppet.ca. Une formulaire d’inscription est disponible en ligne et pour impression. Une tuque et le souper sont inclus dans les coûts d’inscription.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des