Des citoyens se plaignent d’une hausse « déraisonnable » à Longue-Rive 

Par Johannie Gaudreault 4:15 PM - 03 mars 2020
Temps de lecture :

Un règlement sera adopté par le conseil municipal de Longue-Rive le 12 mars afin de doubler le salaire des conseillers municipaux.

La municipalité de Longue-Rive adoptera un règlement le 12 mars afin d’augmenter de 50 % la rémunération des conseillers municipaux. Ces derniers recevraient 4 800 $ en salaire ainsi que 2 400 $ en allocation de dépenses. Cette hausse est déraisonnable, selon plusieurs Longue-Rivois.

En 2019, les conseillers municipaux mettaient la main sur 2 400 $ en rémunération salariale ainsi que 1 200 $  en allocation de dépenses. Quant au salaire du maire, il demeurera stable à 15 000 $ par année avec une allocation de dépenses s’élevant à 7 500 $.

Contacté par le Journal, le maire de Longue-Rive Donald Perron a défendu l’augmentation des émoluments de ses conseillers municipaux. « Les conseillers n’ont pas reçu d’augmentation de salaire depuis 10 ans. Lorsque la municipalité n’allait pas bien, ils ont même décidé de diminuer leur rémunération pour aider à réduire nos dépenses », affirme-t-il.

La municipalité de 966 habitants étant maintenant en meilleure situation financière qu’en 2010, M. Perron trouve justifiable de procéder à une telle hausse. « Les conseillers travaillent fort pour améliorer la municipalité. Ils méritent une rémunération conséquente à leurs efforts », estime le maire.

Mécontents

La population n’est toutefois pas du même avis. « Je trouve ça normal que les conseillers reçoivent une augmentation, mais autant que ça, c’est déraisonnable. Leur salaire sera plus élevé que celui d’une ville comme Forestville. On n’est juste 966 personnes à payer pour ça », déclare un citoyen qui désire rester anonyme.

Plusieurs résidents ont affirmé leur mécontentement. « Une hausse de 50 %, je n’ai jamais vu ça. C’est impensable de faire payer ça aux citoyens qui ont déjà peine à rembourser leurs taxes », indique un d’entre eux. « En plus, l’an prochain, nous devrons payer une taxe pour le nouveau système d’égouts. On va être rendus avec des taxes aussi élevées qu’en ville », ajoute un autre.

Les protestataires désirent conserver leur anonymat par peur de représailles de la municipalité. « Dans un petit village tout le monde se connaît. Je ne veux pas avoir de problèmes par la suite, même si je suis un bon payeur de taxes », de soutenir le Longue-Rivois, qui désire même faire signer une pétition pour empêcher l’adoption de la hausse des émoluments des conseillers.

C’est donc un bon nombre de résidents qui se présenteront à l’assemblée du 12 mars à la salle du conseil municipal de Longue-Rive afin d’exprimer leur déception. « En espérant qu’on puisse faire comprendre nos contrariétés aux élus puisque c’est eux qui ont le dernier mot », conclut un des citoyens qui sera présent à la réunion municipale.

Partager cet article