Le Centre des femmes de Forestville reçoit Maude Goyer

Par Johannie Gaudreault 7:30 PM - 06 mars 2020
Temps de lecture :

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, qui se tiendra le 8 mars, le Centre des femmes de Forestville a invité la journaliste et blogueuse Maude Goyer à discuter de la charge mentale vécue par 90 % des femmes, ce vendredi 6 mars, lors d’un souper-conférence à l’EconoLodge.

Plus de 48 participantes se sont réunies afin d’entendre la conférencière sur cette problématique qui a été remis dans l’actualité par la bande dessinée Fallait demander de la dessinatrice française Emma.

« J’ai partagé la bande dessinée sur mon blog et j’ai reçu une foulée de commentaires et témoignages reliés à la charge mentale. Les femmes se disaient » Ah, c’est ça que je vis « . Elles pouvaient enfin mettre un terme sur leur quotidien », a affirmé Maude Goyer. Pourtant, la sociologue française Monique Haicault parlait de la charge mentale en 1980, a dévoilé la conférencière.

Témoignages

Son livre Maman est partie chercher du lait, publié en 2018, est donc le résultat de tous les commentaires reçus sur son blog Maman 24/7. « J’ai croisé les témoignages en m’imaginant une femme qui avait quitté sa vie par » écoeurantite » », a dévoilé l’auteure, maman de deux enfants. « Je vis ça quelques fois dans mon couple, mais je ne me suis pas inspirée seulement de mes expériences », a-t-elle soutenu.

 

La journaliste et blogueuse Maude Goyer a interpellé les femmes présentes au souper du Centre des femmes de Forestville le 6 mars en démystifiant la charge mentale.

Partager cet article