Lancement d’un premier livre : Marika Jean raconte le partage

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Lancement d’un premier livre : Marika Jean raconte le partage
Marika Jean de Portneuf-sur-Mer lancera son livre Les melons d’eau de Glouton le 5 avril à la bibliothèque municipale de Forestville.

Âgée de 10 ans, Marika Jean de Portneuf-sur-Mer peut déjà se vanter d’avoir coécrit un livre. Les melons d’eau de Glouton sera le cinquième ouvrage jeunesse de la collection Manège des Éditions Caramello destinée aux 3-6 ans.

La lecture et l’écriture sont les deux plus grandes passions de la jeune élève de cinquième année. « Depuis qu’elle sait lire, elle a toujours un livre à la main, dévoile sa mère, Karen Rodrigue, enseignante à l’école St-Luc de Forestville. Quand nous avons reçu des auteurs en classe l’an dernier, Marika m’a mentionné son désir d’écrire un livre. »

C’est grâce à Dominique de Loppinot, auteure des populaires Mini Toon, que Marika a pu vivre une telle expérience. « Elle nous a parlé de son amie Ginette Lareault qui coécrivait des livres avec des enfants et c’est ainsi que ma mère a fait une approche avec les Éditions Caramello », explique-t-elle.

Le tout s’est réglé en peu de temps et la Portneuvoise s’est rendue à Repentigny avec ses parents pour passer une journée avec Mme Lareault. « Nous avons écrit le premier jet en quatre heures. C’était vraiment le fun de pouvoir exprimer mes idées et d’apprendre le processus de création d’un livre », assure Marika.

Ginette Lareault, auteure de 18 livres jeunesse, adore travailler avec les jeunes. « Ils sont tellement créatifs que c’est facile de faire ressortir leurs idées. J’aime voir leur réaction quand ils voient le résultat de notre travail », exprime-t-elle. Elle a d’ailleurs apprécié la collaboration de Marika Jean puisqu’ « elle est très dynamique et ouverte d’esprit et elle avait déjà un bon vocabulaire ».

L’auteure professionnelle a commencé par faire choisir un animal et un thème à Marika. Par la suite, elles ont travaillé ensemble sur la base de l’histoire « comme on le montre à l’école ». « J’ai précisé à Marika le nombre de mots que doit contenir le texte ainsi que les normes de l’éditeur afin qu’il entre dans les critères de la collection Manège », ajoute Ginette Lareault.

L’histoire raconte l’égoïsme du singe Glouton qui s’approprie tous les melons d’eau. Il en plante même dans son jardin pour les garder juste pour lui. Son ami le perroquet voudrait bien en manger, mais il n’en trouve jamais. « Glouton apprendra donc la notion du partage », déclare Marika Jean.

Processus
Après le premier jet, des modifications ont été effectuées par téléphone selon les notes du réviseur. « Ensuite, j’ai participé à l’élaboration des dessins avec l’illustratrice professionnelle. Je pouvais donner mes commentaires et je devais approuver chaque illustration », affirme la jeune auteure.

Toutes ces étapes mènent à l’impression du livre, qui est présentement en cours au moment d’écrire ces lignes. « J’ai hâte de le tenir dans mes mains », avoue Marika. « Je suis fière de ma fille d’avoir réussi cette expérience unique pour son âge. Je savais qu’elle avait le potentiel de le faire », atteste Karen Rodrigue avec fierté.

C’est donc le 5 avril que Marika lancera son livre à la bibliothèque municipale de Forestville, en collaboration avec la bibliothèque de Portneuf-sur-Mer. Des exemplaires seront en vente sur place ainsi que des peluches du personnage principal.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lareault
Lareault
7 mois

C’est un article bien fait. Merci à la journaliste professionnelle.

Jacques Cyr
Jacques Cyr
7 mois

Cet article représente bien la réalité de nos jeunes auteurs-es. Merci Madame Gaudreault pour avoir publié cet article qui montre que même les jeunes peuvent écrire et être publiés.