Le service de garde d’urgence élargit sa liste de parents admissibles

Par Karine Dufour-Cauchon 4:31 PM - 18 mars 2020
Temps de lecture :

Les responsables en services éducatifs à la petite enfance mettent fin jusqu’à nouvel ordre à leurs moyens de pression. Photo iStock

Le ministère de la Famille vient de publier une mise à jour de sa liste d’emplois considérés comme « service essentiel » à l’État québécois.

Les parents qui ont un emploi dans l’un de ses vingt domaines sont éligibles au service de garde d’urgence pour leurs enfants ayant reçu un congé scolaire forcé par le gouvernement:

  • Toutes les personnes travaillant dans le réseau de la santé et des services sociaux (centres hospitaliers, CHSLD, centres jeunesse, centres de réadaptation) y compris les personnes travaillant dans les cabinets privés de professionnels, les pharmacies communautaires, les ressources intermédiaires et de type familial et les résidences privées pour aînés
  • Les pharmaciens
  • Tout emplois des services préhospitaliers d’urgence (ambulanciers et répartiteurs)
  • Les travailleurs du 811 et du 911
  • Toutes personnes offrant des services à domicile aux personnes âgées et qui sont à l’emploi des entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EESAD)
  • Les policiers
  • Les pompiers et pompiers volontaires
  • Les agents de services correctionnels et constables spéciaux
  • Le personnel appelé à assurer le service de garde d’urgence.
  • Les emplois entourant l’approvisionnement et distribution des médicaments et biens pharmaceutiques
  • Ceux qui travaille en inspection des aliments
  • Ceux qui livrent des services à domicile pour les aînés
  • Les éboueurs, et tout ceux qui travaillent à la collecte des déchets
  • Les travailleurs en services sanitaires (usines de traitement des eaux)
  • Ceux qui livrent des services aériens gouvernementaux
  • Les agents du ministère de la Sécurité publique (sécurité civile et coroners)
  • Les personnes oeuvrant dans des centres de prévention du suicide
  • Les employés d’Héma-Québec et de Transplant-Québec
  • Les employés de la Croix-Rouge
  • Tous ceux travaillant pour l’institut national de santé publique du Québec (INSPQ)
  • Les individus employés à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ)

 

Partager cet article