COVID-19: plus de ressources téléphoniques débloquées pour dépister et sensibiliser

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
COVID-19: plus de ressources téléphoniques débloquées pour dépister et sensibiliser

Des nouvelles ressources sont déployées par le gouvernement pour faciliter l’accès à un test de dépistage du coronavirus, et pour sensibiliser certains groupes de la population aux comportements à adopter pour contrer la pandémie.

On ajoute de nouveaux numéros de téléphone pour ceux qui croit être porteur de la COVID-19. La centrale téléphonique 1 877 644 4545 demeure fonctionnelle mais sera maintenant disponible avec l’indicatif régional. Dans la Capitale-Nationale et sur la Côte-Nord, on doit donc composer le 418-644-4545.

Les personnes de 70 ans et plus recevront des messages pré-enregistrés par téléphone d’instructions concernant les mesures de prévention. Le premier ministre François Legault a soutenu que ses appels téléphoniques vise leur sensibilisation aux enjeux de distanciation sociale et d’isolement volontaire. On rapporte que certains sont réticents à se conformer à ses mesures de prévention.

18 cas supplémentaires 

Le dernier bilan du premier ministre du Québec rapporte que la province de Québec comporte maintenant 139 cas de coronavirus sur son territoire.  Il s’agit de 18 de plus qu’hier, 19 mars. Aucun nouveau décès n’est comptabilisé par les autorités sanitaires.

4000 personnes sont présentement en attente de leur résultat. 6 000 se sont avérés négatifs jusqu’à présent. 10 personnes sont hospitalisées, dont six sont pris en charge par les soins intensifs.

M. Legault a rappelé la procédure à suivre pour les personnes présentant des symptômes. Dans un premier lieu, elles doivent demeurer à la maison et s’assurer de ne pas être en contact avec d’autres personnes. Par la suite, elles doivent téléphoner à la ligne INFO-COVID au 1 877 644-4545.

Pour les gens qui auraient des symptômes s’apparentant au coronavirus, elles ne doivent pas se rendre dans les hôpitaux, mais appeler une clinique ou leur médecin de famille.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des