Les rassemblements intérieurs et extérieurs sont maintenant interdits

Par Karine Dufour-Cauchon 7:50 PM - 21 mars 2020
Temps de lecture :

 « Les droits d’un individu s’arrêtent là où l’impact à la communauté est très élevé ». Tels étaient les mots d’Horacio Arruda, directeur de la santé publique du Québec à la nation québécoise en ce samedi 21 mars. 

Ces sages paroles ont pris tout leur sens alors que le gouvernement provincial de François Legault a annoncé aller plus loin avec son interdiction de tous les rassemblements de plus de 250 personnes. Ce sont maintenant tous les rassemblements de personnes, que ce soit en milieu extérieur ou à l’intérieur d’un domicile, qui sont prohibés par l’État québécois.

La décision est entrée en vigueur hier, suite à l’adoption d’un décret déclarant l’urgence sanitaire sur le territoire Québécois. L’institut national de santé publique a donc gagné en pouvoir pour procéder à un ensemble de décisions visant la diminution des risques liés au coronavirus.

Le décret touchant cette nouvelle interdiction de rassemblement est valide jusqu’au 29 mars mais est renouvelable si la situation le nécessite au regard des autorités sanitaires.

François Legault et le docteur Horacio Arruda, directeur national de la santé publique, ont mentionné à plusieurs reprises dans leurs dernières rencontres quotidiennes avec les médias que ce « n’était pas le temps de faire des fêtes familiales, des soupers entre amis,  ou des rassemblements à l’extérieur ».

Partager cet article