COVID-19 : le CISSS parle d’une solidarité provinciale pour les équipements

Par Charlotte Paquet 4:28 PM - 02 avril 2020
Temps de lecture :

Directrice générale adjointe du CISSS de la Côte-Nord, Dyane Benoît a indiqué que la région dispose d’équipements de protection du personnel soignant pour environ une semaine.

À l’instar de l’ensemble du Québec, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord dispose d’équipements de protection du personnel soignant pour couvrir une période d’environ une semaine, a confirmé sa directrice générale adjointe par intérim, Dyane Benoît, en point de presse jeudi.

Celle qui a aussi la responsabilité des territoires périphériques a été interpellée sur l’échange de masques et autres équipements entre les régions. « Il y a une solidarité provinciale qui est en place où lorsqu’un établissement est à risque de rupture de matériel, on fait appel à la région voisine ou même un appel à tous », a-t-elle souligné.

Tout en martelant la vigilance nécessaire dans la gestion des divers stocks, Mme Benoît a admis qu’il est arrivé que la Côte-Nord prête main-forte à d’autres régions à ce chapitre, mais que notre région a aussi bénéficié d’un retour d’ascenceur.

« C’est une gestion provinciale qui se fait. À chaque jour, on évalue quels sont les besoins et c’est aussi en fonction de l’épidémiologie, donc quel est l’état de situation en termes de l’évolution de la maladie »

Au sujet d’une nouvelle directive demandant au personnel des établissements de déposer les masques N95 dans un bac après utilisation en vue d’une possible désinfection, Mme Benoît a souligné que cette procédure n’était pas unique à la Côte-Nord. « On nous a demandé de récupérer les masques N95 et il y a quelques établissements actuellement qui sont à regarder différentes stratégies de désinfection qui pourraient s’appliquer pour qu’on puisse réutiliser ce matériel-là. Donc, ce n’est pas la première option, mais s’il y avait des délais et qu’on était à risque de rupture, ça pourrait être une option qui soit envisagée. »

Le respect des consignes

Le point de presse a permis aux autorités de la santé de répéter l’importance du respect des consignes pour lutter contre la COVID-19. Tous doivent faire leur part et un message particulier a aussi été lancé aux entreprises afin qu’elles appliquent les mesures nécessaires pour protéger leurs employés.

Médecin-conseil à la direction de la santé publique, le Dr Richard Fachehoun a répété que « nos choix sont importants pour ralentir la propagation de la COVID-19 » et que chaque geste compte.

Par rapport aux 42 cas de personnes infectées sur la Côte-Nord en date du 2 avril, le médecin a rappelé que 17 d’entre eux sont reliés à une éclosion au pénitencier de Port-Cartier.

À ce jour, 779 tests de dépistage ont été réalisés dans la région et aucun décès n’est encore à dép

Partager cet article