Vétérinaires en renfort : les inhalothérapeutes en désaccord avec le gouvernement

Par Laurence Dupin 11:49 AM - 08 avril 2020
Temps de lecture :

Mardi 7 avril, le gouvernement du Québec annonçait que les vétérinaires pourraient venir en renfort des inhalothérapeutes si ceux-ci venaient à manquer dans le cadre de la pandémie. Annonce qui a rapidement fait réagir l’Ordre des inhalothérapeutes par la voix de son président Jocelyn Vachon.

Contacté par téléphone, il précise : « Nous ne sommes pas d’accord avec cette annonce. Il y a d’autres alternatives que de faire appel aux vétérinaires. »

Il renchérit en insistant sur le fait que l’ordre a mis en place de nombreuses mesures pour permettre le retour des personnes parties en retraite dans les cinq dernières années. «Nous avons aussi allégées les conditions pour être externe. Nous avons permis à ceux qui ont quitté la profession, aussi dans ce délai de cinq ans, de revenir avec, bien entendu, une formation. »

Pour Jocelyn Vachon, rien n’indique présentement que le Québec sera en manque d’inhalothérapeutes. « Il y a au Québec 4 300 inhalothérapeutes, 3 400 travaillent dans le public et nous avons fait appel à nos anciens membres. De plus, un praticien peut prendre à sa charge plusieurs patients suivant leur condition clinique. »

Il conclut sur une note d’encouragement : « vous pouvez dire aux inhalothérapeutes de votre région que je suis très fier d’eux et de leur dévouement ».

Partager cet article