Le retour en classe n’est pas inquiétant au niveau des connaissances des élèves

Par Johannie Gaudreault 3:00 PM - 14 avril 2020
Temps de lecture :

La directrice des écoles primaires de Sacré-Coeur et Tadoussac, Michèle Pilon. Courtoisie

Que ce soit d’ici la fin du mois de juin ou bien à l’automne prochain, le retour en classe n’est pas angoissant pour la directrice des écoles Notre-Dame-du-Sacré-Cœur et St-Joseph de Tadoussac, Michèle Pilon.

« Nous prendrons les élèves où ils seront rendus, ça ne m’inquiète pas. On adapte déjà notre enseignement pour répondre à tous les niveaux des élèves, on fait de l’enseignement personnalisé chaque jour », affirme-t-elle.

En cette période « exceptionnelle », les enseignants se sentent impuissants, selon Mme Pilon. L’école a pris la décision d’envoyer du matériel pédagogique aux parents d’élèves par différents moyens, soit « par courriel, poste et même livraison », atteste la directrice.

Certains parents en demandent plus afin que leurs enfants acquièrent plus de connaissances. « Les exercices sont pour consolider la matière déjà enseignée. Mais, nous sommes à l’écoute des parents et nous faisons parvenir plus de matériel à ceux qui le demandent », déclare Michèle Pilon.

Surprises
Ayant à cœur les besoins de ses élèves, la directrice des deux établissements scolaires utilisera le budget réservé aux élèves pour leur offrir des surprises à la maison.

« Dès cette semaine, les familles recevront un panier de fruits et des articles de bricolage. On pense à eux et on veut soutenir les parents durant cette crise », conclut-elle.

Trousse pédagogique
Chaque direction des écoles de la Commission scolaire de l’Estuaire (CSE) a confirmé avec ses enseignants le meilleur moyen de bonifier la trousse pédagogique envoyée sur une base hebdomadaire aux parents d’élèves.
Chaque milieu a pris ses décisions en équipe et de concert avec la direction.

« Chacune des directions a organisé des rencontres virtuelles avec son ou ses équipes afin de discuter de la façon à privilégier selon chacun des milieux et en respect du choix de l’équipe-école », d’affirmer l’agente d’administration aux communications de la CSE, Patricia Lavoie.

Ces bonifications s’ajoutent à du matériel pédagogique rendu disponible sur le site Internet de la CSE le jour du lancement du portail gouvernemental ecoleouverte.ca.

« Le tout a été préparé par notre équipe de professionnels des services éducatifs qui, dès le début de la crise a été proactive et a préparé du matériel pour supporter les élèves et leurs parents », précise Mme Lavoie.

Par ailleurs, une autre directive claire a été transmise par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), « le matériel acheminé par les enseignants à leurs élèves demeure optionnel, il n’y a aucune obligation pour les élèves et les parents de le faire en tout ou en partie et ça doit demeurer du maintien des acquis des apprentissages et non de la nouvelle matière afin d’éviter les iniquités », soutient Patricia Lavoie.

Ce matériel ne pourra pas faire l’objet d’évaluation.

Partager cet article