Le CISSS développe 215 places en dehors des hôpitaux

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Le CISSS développe 215 places en dehors des hôpitaux
Des hôtels de Forestville et Les Escoumins serviront de sites non traditionnels en Haute-Côte-Nord. (Photo : Courtoisie )

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord développe 215 lits répartis dans 17 sites non traditionnels afin de faire face à d’éventuels débordements en raison de patients infectés par la COVID-19 dans ses établissements de santé.

Le réseau de la santé veut se préparer à toute éventualité, notamment une possible flambée de cas observée lors de la levée graduelle des mesures de confinement ou encore une deuxième vague qui pourrait survenir à l’automne, comme certains le prédisent, ou même une troisième.

« Le succès sur la Côte-Nord va dépendre de la vitesse à laquelle on peut faire les choses », a souligné Danny Gagnon, directeur des services techniques, de l’hôtellerie et de la logistique au CISSS, en faisant référence à la rapidité d’exécution nécessaire s’il fallait isoler des gens atteints par la maladie ou encore mettre à l’écart des personnes vulnérables.

« On a la chance sur la Côte-Nord d’être un peu en décalage. On a la chance d’apprendre de ce qui se passe ailleurs au Québec », a admis M. Gagnon, qui prévoit que toute l’opération de préparation lancée il y a trois semaines sera terminée dans les prochains jours.

Trois modèles

Les sites non traditionnels se déclineront en trois modèles. Dans un premier temps, le CISSS a conclu une entente avec le Château Baie-Comeau et la Résidence des Bâtisseurs, à Sept-Îles, pour la location d’espaces situés au rez-de-chaussée. La Maison d’aide et d’hébergement de Fermont est également ciblée.

À Baie-Comeau, une aile complète de 10 appartements, représentant 20 chambres, a été réservée, ce qui a entraîné des déménagements pour trois locataires. À Sept-Îles, il est question de 10 unités, dont cinq à occupation simple et cinq autres à occupation double, qui étaient vacantes. Du côté de Fermont, il est question de six lits.

Par ailleurs, huit sites non traditionnels sont également développés dans des hôtels situés aux Escoumins et à Forestville ainsi qu’à Baie-Comeau, Fermont, Port-Cartier, Sept-Îles, Havre-Saint-Pierre et Blanc-Sablon.

Enfin, six résidences, dont trois à Baie-Comeau et trois à Sept-Îles, pourraient servir de sites non traditionnels en lien avec la jeunesse, précise M. Gagnon. Certaines appartiennent déjà au réseau de la santé et d’autres non.

Zones froides et chaudes

Les deux sites installés dans les résidences pour aînés et celui de Fermont deviendront des zones froides, c’est-à-dire pour des personnes non atteintes par la COVID-19.

Dans d’autres endroits, des lits pourraient devenir des zones chaudes, donc pour des gens malades. Dans pareille situation, le CISSS prendrait en charge l’entretien ménager des lieux, la buanderie et l’alimentation des personnes.

Certaines des 215 nouvelles places sont déjà occupées, mais M. Gagnon préfère ne pas en dire davantage.

Fait à noter, des employés de la santé ou encore des gens en quarantaine pourraient aussi élire domicile pour un temps dans les sites non traditionnels.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires