Envoyer son enfant à l’école ou non?

Photo de Johannie Gaudreault
Par Johannie Gaudreault
Envoyer son enfant à l’école ou non?
Photo : iStock

Notre très populaire premier ministre François Legault a annoncé le 22 avril qu’il préparait la réouverture des écoles dans les régions peu touchées par la pandémie de la COVID-19. La même pensée est survenue dans la tête de toutes les mamans de la Côte-Nord, moi y comprise : « Mais il est fou, je n’enverrai certainement pas mon enfant dans un nid à microbes ».

Une première réflexion tout à fait normale, parce que nos enfants sont nos grands amours, et on ne veut surtout pas qu’un méchant virus leur mette la main dessus. C’est un véritable cauchemar!

Après cette première impression devrait venir un moment d’analyse.

Mon cas : « Le gouvernement doit assurer la santé de nos enfants, il fait ce qui est le mieux pour eux, ma fille étudie dans une classe de 10 élèves, le lavage des mains y est déjà introduit, il n’y a que trois cas en Haute-Côte-Nord et aucune augmentation depuis près de deux semaines… ».

Le cas de certaines mères : « Ils veulent utiliser nos enfants comme cobayes, je n’enverrai jamais mon enfant à l’école tant que le coronavirus ne sera pas parti pour toujours, les enfants jouent ensemble et se bavent dessus, les enseignants ne contrôlent pas les câlins et les bisous, c’est impensable de nous faire vivre cela ».

Oui, j’exagère sûrement. Mais, je crois que la réaction de certains parents est exagérée également.

Il y en a qui ajoute même des « si » à leur discours.

Si nous étions à Montréal, on n’aurait pas à prendre cette décision.

S’il y avait plus de cas, on ne rouvrirait pas les écoles.

Si mon enfant n’était pas malade, si j’étais en meilleure santé, si les classes auraient moins d’élèves, si cela, si ceci…

Avec des « si », on peut mettre Paris en bouteille, les amis.

Prenez une grande inspiration, informez-vous auprès de sources FIABLES, posez des questions aux enseignants de vos enfants, rassurez-vous, tout va bien aller.

Et si jamais les réponses à vos questions ne font pas diminuer votre inquiétude, gardez-les à la maison.

Quand on donne naissance, on nous remet le guide « Mieux vivre », dont l’édition 2020 contient 844 pages, qui nous conseille par rapport à la grossesse, l’allaitement, l’alimentation, le sommeil, les problèmes de santé et la sécurité du bébé de zéro à deux ans, notamment.

Que font toutes les mères? Au début, on le suit à la lettre, n’est-ce pas mesdames?

Plus les mois passent, plus on se dit que certaines informations ne sont pas applicables à notre enfant. Parce que chaque mini-nous est particulier.

Et la personne qui connaît le mieux ses besoins, ce sont les mamans et les papas.

Donc, mon seul conseil aujourd’hui : suivez votre intuition! J’ajouterais à celui-ci, respectez celle des autres.

Si des paroles ou des pensées dévoilées dans cette chronique ressemblent aux vôtres, ne m’accusez pas de plagiat, elles viennent toutes de mon imagination.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Latifa triai Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Latifa triai
Guest
Latifa triai

Une très belle réflexion. Elle tombe à pique avec mon indécision et reflète, même,certaines de mes pensées. Je suis convaincue que cette réflexion n’est pas du plagiat, c’est juste une voix, raisonnable, qui exprime tout haut ce que certains pensent tout bas.