Jardiner rime avec espoir à l’école Marie-Immaculée des Escoumins

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Jardiner rime avec espoir à l’école Marie-Immaculée des Escoumins
L’enseignante Marie-Josée Gagnon a remis des ensembles de jardinage à ses élèves. Courtoisie

Les 167 élèves de l’école primaire Marie-Immaculée des Escoumins ont reçu un ensemble de jardinage le 24 avril directement à leur maison. Il s’agit d’un « message d’espoir » lancé par l’équipe-école, comme le mentionne la directrice de l’établissement scolaire Claudine Boulianne.

C’est lors d’une rencontre entre les enseignants et la directrice que l’idée a émergé.

« On cherchait une façon d’être généreux en pensant aux banques alimentaires. C’est alors que l’autosuffisance alimentaire prônée par le gouvernement est ressortie, d’où l’idée d’offrir des ensembles de jardinage », d’expliquer Mme Boulianne, également directrice adjointe de la polyvalente des Berges des Bergeronnes.

En plus d’être une activité parents-enfants, la culture de légumes s’avère un excellent message d’espoir, de l’avis de la directrice scolaire.

« Les jeunes vont regarder leurs plants grandir et seront impressionnés de ce qu’ils peuvent faire avec une graine et de la terre. La pandémie nous a appris que ramener la culture locale est importante pour l’avenir », soutient-elle.

L’équipe-école, quant à elle, cultivera des fines herbes afin d’agir comme modèle auprès des élèves. Elle donnera des nouvelles de leurs plantations régulièrement sur la page Facebook de l’établissement scolaire.

Matériel
Les ensembles de jardinage, procurés à une quincaillerie locale, comprennent un pot et tout ce qu’il faut pour planter différents légumes ou fruits comme des carottes, fraises, haricots.

« Une procédure a été transmise aux familles afin de favoriser l’obtention de bons résultats », ajoute Claudine Boulianne.

Le budget pour l’achat et la remise de ce présent à tous les élèves a été pris à même le budget-école, qui n’a pas pu être utilisé tel que prévu.

« Cette initiative rejoint totalement les valeurs présentées dans notre projet éducatif, ce qui valide l’utilisation des mesures budgétaires dédiées aux élèves », conclut la directrice de l’école escouminoise.

Solidarité
Claudine Roussel et Marie-Eve Bouchard font partie des mères dont les enfants ont reçu la surprise de l’école.

« Ce présent a été très apprécié, déclare Mme Roussel. Nous avions commencé un jardin en récupérant nos laitues, céleris, poireaux et oignons verts. La livraison de fèves, faite par le professeur de Jean-Félix, contribuera à notre récolte. »

Quant à Marie-Eve Bouchard, elle a adoré ce geste de solidarité de la part de l’école primaire.

« D’une part, les enfants ont pu revoir leur enseignant, dont ils s’ennuient beaucoup. D’un autre côté, le jardinage est bénéfique pour les jeunes, surtout en période de confinement », estime-t-elle.

Le dynamisme de l’école Marie-Immaculée a été souligné par les deux mamans qui hésitent encore à savoir si elles enverront leurs enfants à l’école le 11 mai prochain.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des