Corbeil et Maranda sans contact

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Corbeil et Maranda sans contact
Le duo humoristique Corbeil et Maranda offre un spectacle virtuel pour remplacer celui qui était prévu au Pavillon des arts de Forestville le 11 avril dernier. Courtoisie

Le duo humoristique Corbeil et Maranda, qui devait faire rire les spectateurs du nouveau Pavillon des arts de Forestville le 11 avril, propose un nouveau rendez-vous, virtuel cette fois-ci, le 4 septembre à 20 h, dans le confort de votre salon.

« Imaginez un spécial télé de 60 minutes avec en vedette le duo formé de Jean-Marie Corbeil et François Maranda. C’est exactement ce que nous vous offrons. Une émission à sketchs avec des mises en situation, personnages, numéros visuels, imitations, danse et chansons vous attendent dans ce variété humoristique explosif… livré chez vous directement dans votre boîte courriel », indique le duo.

Pour y participer, les intéressés doivent se procurer un billet en ligne au coût de 20 $ et auront 72 heures pour le visionner le vidéo qui leur sera envoyé par courriel.

Avant la pandémie de la COVID-19, les humoristes avaient beaucoup de succès avec leur spectacle Naïfs, qu’ils présentaient partout au Québec depuis 2017.

Et « il y a toujours des dates qui se rajoutent », d’affirmer les deux humoristes n’ayant pas l’intention de mettre fin à leur tournée en duo. La Côte-Nord est un de leur coin préféré de la province puisqu’elle « gagne vraiment à être découverte », selon eux.

Jean-Marie Corbeil et François Maranda avaient depuis longtemps l’envie de collaborer ensemble. « Ça faisait une vingtaine d’années qu’on se côtoyait dans différents événements et qu’on se disait qu’on devrait faire quelque chose ensemble un jour », mentionne M. Corbeil.

C’est donc une capsule web qui a lancé les débuts du duo comique. « Il restait à voir si notre écriture était complémentaire et si on s’entendait assez bien pour faire un spectacle ensemble à temps plein. Mais le fun est resté, et c’est ça, le plus important », raconte François Maranda.

Nouveaux numéros

La priorité des deux comiques était la même : créer de nouveaux numéros et, surtout, ne pas reprendre du vieux matériel de l’un et de l’autre. « On voulait former un vrai duo, pas un duo dans lequel chaque humoriste prend les jokes de son show pour les ramener dans celui-ci. On a donc créé des nouveaux numéros ensemble tout en conservant chacun notre style d’humour, ce qui a pris deux ans de préparation », explique M. Maranda.

Quand on leur demande à quoi doivent s’attendre les spectateurs, ils répondent que leur spectacle « ne ressemble à rien de l’offre humoristique du moment ». « Nous avons voulu aller à l’inverse du stand-up intimiste conventionnel en misant sur des sketchs, de l’imitation, des personnages, des costumes, de la chorégraphie, du chant, entre autres », poursuit Jean-Marie Corbeil. Quant aux thèmes abordés, les deux humoristes s’inspirent de l’actualité tout en conservant le fil conducteur de la naïveté.

« Nous sommes naïfs individuellement et collectivement quand on pense à notre système de santé, par exemple. C’est ce que nous tentons de mettre en évidence, mais de façon comique », dévoile l’imitateur et comédien François Maranda.

Objectifs

Malgré la popularité du spectacle Naïfs, aucun des deux humoristes n’a délaissé complètement ses autres activités professionnelles. Jean-Marie Corbeil continue d’animer des soirées d’humour, de coordonner des soirées de gala privées et de jouer à la télévision tandis que François Maranda poursuit sa carrière d’acteur, d’animateur à la radio et de contrats publicitaires.

La tournée se poursuit jusqu’en 2021 et le duo pense déjà à son deuxième spectacle. « On travaille sur notre deuxième spectacle pendant que nous produisons le premier. On a également plusieurs projets à la radio et à la télévision comme une série en ligne », révèle Jean-Marie Corbeil sans pouvoir en dire davantage. Les humoristes ont également l’objectif de retourner en France, à Toulouse plus précisément.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des