Projet de loi 61 : Martin Ouellet fait valoir les craintes de son parti

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Projet de loi 61 : Martin Ouellet fait valoir les craintes de son parti
Le député de René-Lévesque et porte-parole du troisième groupe d’opposition, Martin Ouellet, a relaté les craintes du Parti québécois concernant le projet de loi 61.

Le député de René-Lévesque et porte-parole du troisième groupe d’opposition, Martin Ouellet, a dénoncé les craintes du Parti québécois concernant le projet de loi 61, Loi visant la relance de l’économie du Québec et l’atténuation de l’état d’urgence sanitaire déclaré le 13 mars 2020 en raison de la pandémie de la COVID-19.

« Ce projet de loi donne beaucoup trop de pouvoirs au gouvernement du Québec. Entre autres, l’article 50 lui permet de contourner la loi pour donner des contrats. Il s’agit d’un énorme préjudice pour les contribuables », a-t-il lancé d’entrée de jeu lors d’une activité de presse sur le début des consultations sur le projet de loi 61 tenue le 8 juin à la salle Louis-Hippolyte-La Fontaine.

« C’est un projet de loi beaucoup trop large. Le gouvernement se donne trop de pouvoirs et très peu de contrepouvoirs y sont inscrits », a résumé le député.

Selon M. Ouellet, c’est l’exécutif qui prend toutes les décisions. « Le législatif, le parlement, l’assemblée citoyenne n’ont aucune voix au chapitre. Ils ne pourront questionner, ni obtenir des amendements avec ses différents moyens parlementaires », s’inquiète-t-il.

« Le gouvernement gouverne en temps de crise comme il le veut, comme il l’entend. C’est ça qui fait peur à la population. C’est ça que les gens ne veulent pas », de marteler le porte-parole.

Projet de loi 61

Rappelons que le projet de loi 61 présenté la semaine dernière par le président du Conseil du trésor Christian Dubé pour une adoption prévue vendredi le 12 juin accélérerait la réalisation de 202 projets en suspendant l’obligation de procéder par appel d’offres, en plus de permettre au gouvernement de contourner plusieurs règles ou obligations.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires